Pays de Montbéliard : un nouvel espace naturel sensible en pleine transformation

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maxime Meuneveaux .

Un chantier d'aménagement écologique a démarré il y a quelques jours autour de l'étang du Ruderop à Bethoncourt dans le Doubs. Piloté par Pays de Montbéliard Agglomération (PMA), il vise à améliorer l'écosystème de cette zone humide, et à favoriser le développement des poissons et des oiseaux. 

Les pelleteuses sont en action depuis le 18 mai 2020 : l'aménagement de l'étang du Ruderop a bel et bien commencé. Elles ont pour but de créer des aménagements sur ce plan d'eau situé à Bethoncourt, à la sortie Nord de Montbéliard.
 


"L'idée, c'est de créer des paliers de différentes profondeurs pour favoriser la reproduction des poissons. Car chaque espèce a des préférences pour sa reproduction. Par exemple, les carpes et les brochets ont besoin de zone très peu profondes et assez abritées pour pouvoir se reproduire. Comme il n'y en a pas, on va en créer", explique Cyril Egloff, chargé de mission à PMA, et spécialiste des milieux aquatiques.


Le projet, défini en concertation avec la commune de Bethoncourt, qui en est propriétaire, vise aussi à créer une zone de frayère pour le développement des alevins. Cette partie de l'étang sera particulièrement protégée, et ne sera pas ouverte à la pêche.

La restauration des berges permettra à la végétation semi-aquatique de se développer, et créera un support de biodiversité prisé par les poissons, les batraciens et les insectes.


Radeaux flottants et végétalisés


Pour favoriser encore le développement de la faune et de la flore, des radeaux flottants végétalisés, au nombre de trois, seront installés à l'automne. "Ce procédé est à la fois novateur (c'est une 1ère dans le Doubs), et dix fois moins cher que la création d'un îlot en dur au milieu du plan d'eau", assure Cyril Egloff.
Par ailleurs, ils seront appréciés à la fois des poissons et des oiseaux, qui pourront venir y nicher. De quoi attirer, peut-être, des bécassines, des poules d'eau ou des foulques. 


Enfin, dernier volet de ce chantier, le remplacement du déversoir actuel par un moine en béton, qui permettra une vidange de l'étang plus progressive, en réduisant l'impact sur la qualité de l'eau de la Lizaine.


Nouvel espace naturel sensible du Pays de Montbéliard

 

L'aménagement de l'étang du Ruderop s'inscrit dans la préservation d'une zone plus vaste: la vallée de la Lizaine.
Cette zone humide de 40 hectares vient d'être labellisée "Espace naturel sensible" par le département du Doubs, en février dernier.  C'est le 3ème espace de ce type dans l'agglomération montbéliardaise, après celui de l'Allan et la réserve naturelle de la basse vallée de la Savoureuse.
 


Lieu de sensibilisation à l'écologie

 

Le chantier, qui doit durer entre 4 et 5 semaines, doit s'achever d'ici fin juin.
Un chantier important pour Pays de Montbéliard Agglomération, qui en est maitre d'ouvrage et co-financeur (voir encadré). 


" A terme, cet espace pourra être visité par les enfants lors de sorties scolaires. Ce sera un lieu de sensibilisation à l'écologie pour les plus jeunes", explique Charles Demouge, président de PMA.


"C'est un atout de plus pour développer le tourisme local et environnemental", assure de son côté Béatrix Loison, vice-présidente du Conseil départemental du Doubs, chargée de l'environnement et de l’espace rural et périurbain.
 


Les pêcheurs, eux, regardent les aménagements d'un oeil dubitatif. "Sur le papier, on est plutôt favorables au projet. Mais on attend de voir comment cela va se passer. On espère qu'à l'arrivée, nos poissons seront toujours présents, car sinon, cela va faire des mécontents!", assure l'un d'eux.

Pour le savoir, il faudra attendre plusieurs mois, le temps que l'étang du Ruderop retrouve sa quiétude. 


 
Le coût des travaux et les partenaires
Les travaux d'aménagement de l'étang du Ruderop sont estimés à 140 000 euros TTC.

Ils sont financés comme suit:
- 80% par le Conseil départemental du Doubs dans le cadre des financements Espaces naturels sensibles.
- 20% par Pays de Montbéliard Agglomération (soit 28 000 euros)

La commune de Bethoncourt et la société de pêche locale, elles, apportent leur concours pour la vidange de l'étang et pour que les travaux se passent au mieux.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité