Vieux-Charmont : la piste criminelle privilégiée après la découverte du corps d'une octogénaire

Une octogénaire a été retrouvée morte dans son lit, ce vendredi matin à Vieux-Charmont. Des cambrioleurs se seraient introduits chez cette dernière.

Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire après la découverte du corps d'une femme de 88 ans vendredi à son domicile de Vieux-Charmont (Doubs), a-t-on appris auprès de la procureure de Montbéliard.

Le parquet privilégie l'hypothèse d'un cambriolage qui aurait mal tourné. Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs sur les lieux, "la maison a été fouillée", a indiqué Carine Greff, procureure de la République de Montbéliard.
Le corps de la victime "ne présente a priori pas de trace de violences particulières", mais "des éléments font conclure à une thèse criminelle", a souligné la procureure.

Les policiers ont été alertés par la fille de la victime qui a découvert le corps, a indiqué Mme Greff, confirmant une information du journal l'Est Républicain.


Sans doute morte par asphyxie


"On est plutôt sur une asphyxie", a ajouté la procureure, précisant qu'une autopsie du corps était toujours en cours.

Une enquête de flagrance pour homicide volontaire a été ouverte et confiée à l'antenne de Besançon du service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Dijon.


La dame âgée de 88 ans a été retrouvée morte dans son lit. La porte arrière de sa maison a été fracturée. Des cambrioleurs avaient semble-t-il pris pour cible cette maison située 16 rue de Brognard, à Vieux-Charmont, commune qui se trouve près de Montbéliard.

De nombreux policiers se sont rendus sur place pour effectuer des relevés d'indices et sécuriser la scène, notamment autour de la demeure de la retraitée. La police scientifique de Dijon s'est rendue sur place.

Le parquet, en charge de l'enquête, communiquera plus d'éléments à 18h.