Biathlon. Déception pour Lou Jeanmonnot, 13e sur l'individuel d'Oslo pour la reprise de la Coupe du monde

Après-midi difficile pour Lou Jeanmonnot. Pour cette reprise de Coupe du monde de biathlon, la native de Pontarlier (Doubs) a terminé à la 13ᵉ position de l'individuel d'Oslo (Norvège), vendredi 1ᵉʳ mars. En colère à l'issue de la course, la Doubiste reste 6e du classement général avant la mass start du 2 mars.

La parenthèse enchantée des Championnats du monde de Nove Mesto est bien refermée. Auréolée de quatre médailles (or sur les relais féminins et simple mixte, bronze sur le sprint et la mass start) en République Tchèque, la Pontissalienne Lou Jeanmonnot est rentrée dans le rang à Oslo (Norvège), vendredi 1er mars, sur la 7ᵉ étape de la Coupe du monde de biathlon.

La Franc-comtoise, avec un chrono de 46 minutes et 24 seconde, a fini à une 13e place en demi-teinte, à 2 minutes 11 de la vainqueure du jour et leader du général, la Norvégienne Ingrid Tandrevold. Une petite déception pour Jeanmonnot, pourtant auteure d'un départ canon sur les skis, qui la voyait être en tête après le premier intermédiaire.

Mais c'est au tir que la native de Pontarlier a perdu ses espoirs de podium. Dès le 1ᵉʳ couché, elle partait à la faute sur sa 5ᵉ balle. Et dans ce format où chaque erreur est synonyme d'une minute de pénalité, la biathlète ressortait 13ᵉ.

"Je suis énervée"

Toujours affutée sur la piste, Lou revenait dans la partie avec un beau 5 sur 5 au premier tir debout, et arrivait même en 3ᵉ position au deuxième tir couché. Malheureusement pour elle, une nouvelle erreur, cette fois sur la première balle, brisait ses illusions. 

Avec une troisième faute sur le dernier tir debout, Jeanmonnot, moins bien physiquement, finissait finalement en 13ᵉ position sur ce dernier individuel de la saison. "Je suis énervée" a-t-elle réagi à chaud au micro de La Chaîne l'Equipe. "Je ne fais pas de grosses erreurs mais il y a des petites scories tout au long de la course qui m'handicapent, notamment sur le tir couché".

J'ai l'impression d'avoir fait 15 km pour pas grand-chose.

Lou Jeanmonnot,

biathlète française après l'individuel d'Oslo

Dans cette première course post-championnat du monde, son 17 sur 20 au tir aura été rédhibitoire. Au général, la Pontissalienne reste 6ᵉ et aura à cœur de relever la tête dès le 2 mars sur la mass start, un format que la Doubiste apprécie particulièrement. Avec une belle place au bout ?

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité