Sa facture d'énergie est quasi nulle, il donne 5 astuces pour réduire sa consommation

Autonomiste, le Franc-Comtois Björn Duval cherche depuis plus de dix ans à diminuer au maximum ses dépenses fixes. Le 10 janvier, il sort son second livre, "0€ de facture d'énergie". Il nous partage cinq astuces pour diminuer ses factures énergétiques.

C'est un spécialiste des petites économies. Depuis plus de 10 ans, sur son compte Youtube, le Franc-Comtois Björn Duval cherche comment réduire ses dépenses énergétiques. Installé dans le Doubs, il chauffe sa ferme pour une vingtaine d'euros et ne consomme qu'une petite dizaine d'euros de kilowatt d'électricité par mois.

Ce 10 janvier, il publie son second livre, "0€ de facture d'énergie", où il propose un éventail de trucs et astuces pour diminuer sa dépendance énergétique. Cuisson, chauffage, transport, électricité... Il nous partage cinq de ses propositions pour réaliser des économies, des petits gestes simples au changement de mode de vie.

1. Cuisiner (presque) sans feu : la marmite norvégienne

Emmitoufler ses marmites, chaudes, dans des couvertures ou des serviettes, le concept peut sembler saugrenu, mais il est très efficace, assure Björn Duval : "Le but de la marmite norvégienne, c'est de réduire l'énergie dépensée à la cuisson". "Ça ne peut pas être utilisé pour tous les plats, prévient-il, mais pour ceux que l'on peut faire, on divise par deux la quantité d'énergie dont on a besoin". 

Concrètement, il s'agit d'une méthode qui consiste à prendre une marmite, idéalement un plat en fonte, et à porter son plat à ébullition. Ensuite, on va l'isoler, dans une boîte avec des serviettes et des couvertures, ou dans une housse spéciale très isolante, pour qu'elle reste longtemps chaude. Tous les plats mijotés peuvent être préparés avec cette méthode, "mais il faut au minimum doubler les temps de cuisson".

Björn Duval utilise cette astuce quand il cuisine un bœuf bourguignon : "la viande cuite à la marmite norvégienne est extrêmement tendre" ajoute-t-il.

2. Conserver la chaleur dans son logement

"Les économies de chauffage, c'est le plus difficile à mettre en œuvre quand on n'est pas propriétaire" reconnaît Björn Duval, "ça demande des investissements". Mais avant de lancer des grands travaux, une première astuce est possible : "dans un logement, 15% des pertes thermiques qui se font par les fenêtres et ces 15%, ils sont accrus la nuit". 

Alors, il suggère de fermer tous ses volets : "les gens en ville ferment souvent uniquement les volets des chambres, mais plus vous mettez des barrières avec l'extérieur, plus ça isole". Ajouter et fermer des rideaux peut également aider à grappiller quelques watts. 

3. Couper son frigo quand ça n'est pas nécessaire

"Le frigo en hiver, c'est un truc qui m'a toujours dépassé" lance le Franc-Comtois."Il y a un côté absurde à chauffer une pièce et à en refroidir artificiellement un morceau". 

Dans sa ferme, Björn Duval n'allume le frigo que quelques mois par an : "dans le petit appentis juste devant ma cuisine, il fait 6 degrés, c'est la température idéale d'un frigo" commente-t-il. 

Un geste qui lui fait économiser quelques euros par an, environ une vingtaine, mais qui relève pour lui plutôt du bon sens. "Ce sont des petites dépenses, mais additionnées, cela fait beaucoup" explique celui qui veut rationaliser son utilisation des énergies. Dans son logement, bouilloire, aspirateur et fer à repasser ne sont d'ailleurs guère de sortie, il leur préfère d'autres solutions. 

4. Chauffer son eau autrement

De même, dans sa maison, pour ses douches, Björn Duval n'utilise pas de chauffe-eau électrique ou au fioul. "En été, j'ai trouvé un truc extrêmement bien, ce sont les douches solaires de piscine" raconte l'autonomiste. Un système qu'il installe en extérieur : de l'eau, environ 20 litres, sont stockés dans une colonne en fer, qui chauffe sous les rayons du soleil.

"La mienne, je l'ai payée 200 euros, l'eau est déjà sous pression à l'intérieur, vous pouvez l'injecter dans la machine à laver ou la faire sortir d'un robinet" se félicite-t-il.

"En hiver, j'utilise le poêle à bois que j'ai pour chauffer mon logement". Dans une grande casserole posée sur ce poêle, il fait chauffer de l'eau, "je rajoute de l'eau froide, et j'ai une pompe 5v qui est branchée sur un port USB qui envoie l'eau dans ma douche" décrit Björn Duval. Il précise qu'étant propriétaire d'une parcelle boisée, ce mode de chauffage ne lui coûte presque rien.

5. Baisser sa facture carburant

S'il consacre un chapitre entier aux économies en matière de transport, Björn Duval n'hésite guère avant de choisir une astuce à partager en la matière : "une proposition concrète que la plupart des automobilistes peuvent faire, c'est installer un boitier bioéthanol".

Le Franc-Comtois estime que l'investissement peut être rentable à partir d'environ 12.000 kilomètres parcourus par an. "Il faut faire installer le boîtier, mais après, ils paieront leur carburant aux alentours d'un euro le litre" commente-t-il. 

Ces propositions, bien différentes les unes des autres, des plus simples, aux plus radicales, ont en commun d'interroger notre rapport à la consommation d'énergie, et à son abondance perçue. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité