Une policière percutée par une voiture lors d'un contrôle routier à Audincourt, le suspect en fuite

Samedi 5 août, vers 00h30, une policière a été violemment percutée lors d'un contrôle routier à Audincourt, dans le Doubs. Transportée à l'hôpital de Besançon, ses jours ne sont pas en danger. Le suspect a pris la fuite. Une enquête a été ouverte.

À 00 h 30, dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 août, une policière a été percutée et blessée par une voiture lors d'un contrôle routier sur l'allée du Chêne, à Audincourt (Doubs). "L'automobiliste a pris la fuite et reste activement recherché" a expliqué Yves Cellier, directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) du Doubs, à France 3 Franche-Comté.

Les circonstances exactes de l'incident restent floues. Selon les forces de l'ordre, une équipe de policiers effectuaient un contrôle routier "de routine sur un véhicule". Une "berline allemande", arrivant par l'arrière, aurait alors "fait fi de la présence policière" et subitement dépassé la voiture contrôlée, par la gauche, percutant ensuite la policière de 31 ans dans le dos.

Le suspect toujours en fuite

"Notre agent a été projetée sur plusieurs mètres, et le véhicule mis en cause a pris la fuite" complète le DDSP du Doubs. À l'arrivée des pompiers, la victime présentait de multiples chocs à la tête, à la hanche, au fémur et aux genoux. Elle a été héliportée au CHU de Besançon, même si "ces jours n'ont jamais été en danger" rassure Yves Cellier.

À l'heure où nous écrivons ces lignes, la policière blessée est toujours à l'hôpital Jean-Minjoz. Elle serait "psychologiquement très choquée" et souffrirait "d'un léger traumatisme à un genou". Elle recevra également une interruption temporaire de travail dont la durée reste à déterminer.

Très vite, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est ému sur le réseau social Twitter d'un "refus d'obtempérer" de la part du mis en cause. "Cela reste à vérifier" nuance le parquet de Montbéliard, qui a ouvert une enquête. "La victime n'a pas été entendue, mais selon les premiers éléments objectifs, il n'y aurait aucune notion de refus d'obtempérer, car la berline n'a jamais été contrôlée".

Tout l'enjeu des investigations, menées par la sûreté urbaine de Montbéliard, sera maintenant de déterminer si le suspect avait vu les policiers et si son acte était volontaire, ou non. "À ce stade de l'enquête, aucune qualification juridique n'a été retenue" reprend Yves Cellier. "Mais on est quand même face à un délit de fuite et un cas de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique. Cela pourrait aller jusqu'à la tentative d'homicide volontaire".

Au fil de la journée du 5 août, les réactions quant à l'incident se sont multipliées. Dans un communiqué, le maire d'Audincourt, Martial Bourquin, "condamne avec la plus grande fermeté" un "acte extrêmement grave" et, selon lui, "délibéré". "La commune a mis à disposition toutes les images de vidéosurveillance qui permettront très vite d’identifier le véhicule" a conclu l'élu.

De son côté, Christophe Fernandez, secrétaire régional Bourgogne-Franche-Comté du syndicat Unité SGP Police FO, fait part de sa "stupéfaction et colère". "Selon les éléments rapportés par mes collègues, le conducteur aurait foncé délibérément sur la policière" ajoute-t-il. "Si cela se confirme, c'est une vraie tentative d'atteindre physiquement une membre des forces de l'ordre. Il faut agir, la sécurité des futures patrouilles en dépend".

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité