Vente de voitures : légère embellie pour PSA en 2014

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Eme-Ziri
Usine PSA à Sochaux
Usine PSA à Sochaux © France 3 Franche-Comté

L'année qui vient de s'écouler aura vu une légère hausse de la vente des modèles de PSA : + 1,6 % sur 2014. En décembre, PSA chute fortement.

Le marché automobile français a enregistré en 2014 une très légère hausse (+0,3%) après avoir atteint en 2013 son plus bas niveau depuis 15 ans, mais il devrait stagner en 2015, a annoncé vendredi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).
Le CCFA tablait toutefois, jusqu'au début du mois de décembre, sur une croissance comprise entre 1 et 3% pour 2014, et avait ensuite revu ses prévisions à la baisse, tablant alors sur 1 à 2% de hausse.
Cette progression de 0,3% finalement enregistrée est bien inférieure à la croissance prévue.
Sur l'ensemble de l'année 2014, 1.795.913 voitures neuves ont été immatriculées.
Les marques françaises, qui représentent 55,34% du marché, s'en sortent avec une croissance de 6,8% pour le groupe Renault, principalement porté par la marque à bas coûts Dacia, tandis que PSA Peugeot Citroën affiche une hausse de 1,6%.
Le marché a chuté sur les derniers mois de l'année. Ainsi, après une baisse de 3,8% en octobre, et de 2,3% en novembre, les ventes de voitures neuves en décembre ont chuté de 6,8% par rapport à l'an passé, et même de 11% à nombre de jours ouvrables comparables.
Sur ce dernier mois de l'année, 163.382 voitures neuves ont été immatriculées dans l'Hexagone. Les constructeurs français, qui n'ont représenté que 51,38% du marché décembre en revanche, PSA chute de 9,6%, et Renault est en retrait
de 0,8%.
(AFP)

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.