VIDEO. Ski de fond : Stevenson Savart rêve de devenir le premier Haïtien médaillé olympique en 2026

durée de la vidéo : 00h02mn07s
Depuis Pontarlier, Steven Savart nourrit le rêve de participer aux Jeux Olympiques 2026 à Milan Cortina, en Italie. Avant cela, il s'élance ce week-end lors de la Coupe du monde. Une fierté pour cet athlète et pour son pays d'origine Haïti. Rencontre. ©Marine Candel et Guillaume Soudat - France Télévisions

Depuis Pontarlier, Stevenson Savart nourrit le rêve de participer aux Jeux Olympiques 2026 à Milan Cortina, en Italie. Avant cela, il s'élance ce week-end lors de la Coupe du monde des Tuffes. Une fierté pour cet athlète qui représente son pays d'origine, Haïti. Rencontre.

À 22 ans, Stevenson Savart est sur le point de rentrer dans l’histoire. Ce samedi 26 janvier, il sera le premier fondeur à représenter Haïti lors d’une Coupe du monde de ski de fond, aux Tuffes dans le Haut-Jura. Le jeune homme a la double nationalité française et haïtienne. Adopté à l'âge de 3 ans par un couple de Vosgiens, c'est sur les skis qu'il a fait ses premiers pas de sportif dès le plus jeune âge, du côté de La Bresse. 

"Je suis un amoureux du sport et du ski, c'est ce qui me motive. Après on prend ce qui vient. Si je peux aller le plus loin possible, je fonce", a-t-il expliqué au micro de notre journaliste Marine Candel. La Coupe du monde est une première étape mais le skieur voit plus loin. Il pense déjà aux Championnats du monde de ski nordique de Planica, en Slovénie, qui se dérouleront du 21 février au 5 mars prochain. Et s'il lève les yeux encore plus haut, ce sont les Jeux Olympiques de Milan Cortina, en 2026, qui le font rêver.

"C'est vraiment une fierté"

"Le symbole est fort que de permettre au plus petit pays du monde d'être représenté pour la première fois de son histoire à une compétition officielle en ski de fond. Je me suis lancé avec Stevenson pour l'aventure humaine mais il s'agit d'être performant en 2026, à Milan", ajoute Florian Panier, entraîneur de Stevenson au sein de la Fédération haïtienne de ski. Le technicien originaire de Pontarlier connaît très bien son poulain puisqu'il l'a rencontré lorsque le jeune athlète a intégré la section sportive ski du lycée Toussaint Louverture, en 2015.

En 2022 à Pékin, Richardson Viano était le premier athlète haïtien à participer à des Jeux Olympiques. Il avait terminé 33e du slalom. "Cette histoire a fait écho auprès de Stevenson", confirme Florian Panier.

Et de conclure pour le jeune fondeur : "C'est vraiment une fierté de pouvoir représenter mon pays d'origine. J'ai hâte. C'est l'occasion de donner un petit coup de pouce, de faire rêver et c'est aussi l'occasion de rendre mes proches fiers aussi". On lui souhaite de beaux résultats et de pouvoir réaliser son rêve.