• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Du Moloco au Stade de France : le batteur Jérémy Luis Aubert nous raconte son expérience Rockin' 1000

Jérémy Luis Aubert est à gauche dans l'image. Le batteur avec les cheveux roses, par contre, on ne sait pas qui c'est. / © DR
Jérémy Luis Aubert est à gauche dans l'image. Le batteur avec les cheveux roses, par contre, on ne sait pas qui c'est. / © DR

C'était le concert le plus médiatique de ce début d'été : 1000 musiciens amateurs ont été sélectionnés pour jouer samedi dernier 19 classiques du rock au milieu du Stade de France sous les yeux de 56 000 spectateurs. Jérémy, le batteur du groupe belfortain SOLVE y était. Il nous raconte.

 

Par Clément Jeannin

La plus grosse scène qu'il avait faite avant, c'était une très grosse soirée étudiante à Nancy avec 3000 spectateurs. Ce qui est déjà énorme. Mais là, forcément, les 56 000 spectateurs du Stade de France, ça claque. Deux jours après, si Jérémy Luis Aubert est quand même descendu de son nuage, l'effet SDF devrait tenir encore quelques jours. Le rock...Toujours aussi efficace comme drogue.

Le concept de ce show créé en 2015 par un Italien, Fabio Zaffagnini, est simple : rassembler des centaines de guitaristes, batteurs, bassistes, chanteurs pour former le plus grand groupe du monde et leur faire jouer ensemble des reprises de tubes internationaux pendant deux heures.

Jérémy est le batteur du groupe belfortain SOLVE. Il fait partie des 236 batteurs qui ont joué aux côtés de 289 guitaristes, 204 bassistes et 209 chanteurs, après avoir été sélectionnés par l'équipe du Rockin' 1 000, basée en Italie. "J'ai eu de la chance, je suis tombé en septembre dernier sur l'annonce du concert, j'ai candidaté en envoyant une cassette démo et j'ai été sélectionné trois jours plus tard. Je devais le faire à la base avec le chanteur-guitariste du groupe, Simon. Il a été obligé d'annuler, je sais qu'il a été déçu devant l'engouement !" 

La "Set-List" avait de la gueule : 19 tubes couvrant 50 ans d'histoire du rock. De "Smells like Teen Spirit" à "Seven Nation Army" en passant par "Should I Stay or Should I Go", "Supersonic" ou encore "Allumer le Feu"..un véritable rêve de gosse pour Jérémy. "Je revois le moment de Where is my Mind, les 56 000 spectateurs ont brandi la torche de leur téléphone et le Stade de France a brillé de mille feux. C'est forcément un moment fort pour moi, c'est pour ce genre d'émotions qu'on fait de la musique !"
Rockin 1000 : Where is my Mind
Captation réalisée par Jérémy Luis Aubert pendant Rockin 1000 au Stade de France
 

À la manoeuvre, le journaliste rock le plus connu du PAF.

L'ancien rédacteur en chef de Rock N' Folk, Philippe Manoeuvre, a animé la soirée. On ignore le cachet qui allait avec, mais, d'après Jérémy, l'homme aux lunettes noires a mouillé la chemise noire. "Philippe a été avec nous les deux jours des répétitions. Il a mangé à nos côtés, enchaînant les dédicaces. j'avoue être allé le voir pour lui expliquer que j'avais beaucoup aimé son dernier livre. J'étais le premier des musiciens à lui en parler, on a bu une bière ensemble, un vrai moment cool."

Jérémy, un batteur à la manoeuvre. Et Philippe, un journaliste à la manoeuvre. / © DR
Jérémy, un batteur à la manoeuvre. Et Philippe, un journaliste à la manoeuvre. / © DR



Reste la question de la valeur musicale d'un tel événement. Et bien, pour Jérémy, et de l'avis de beaucoup de spectateurs présents ce soir-là au Stade de France, le rendu aura été d'une excellente qualité. "C'était quand même une sacrée gageure technique ! Il faut savoir que quand je tapais sur ma batterie, le son mettait près de deux secondes à être diffusé dans le Stade de France. Nous avions tous une oreillette qui nous donnait les tops pour nos parties musicales respectives..une organisation de dingue !"
De quoi changer notre batteur des répétitions plus traditionnelles du groupe au Moloco, la salle de spectacle du Pays de Montbéliard qui les soutient. 

Un réel grand événement qu'aura vécu le batteur belfortain samedi-soir au Stade de France. Son prochain ? Sa participation, avec SOLVE, à notre #Studio3. Comme quoi, les grandes dates commencent à s'enchaîner pour nos rockeurs belfortains. Précision : cette dernière phrase est bien entendu ironique.


 


 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus