Entreprise Parisot à Saint-Loup-sur-Semouse (70) : les salariés licenciés se retrouvent sans mutuelle

archives au sein de l'usine de meubles en kit de Parisot SAS à Saint-Loup-sur-Semouse / © France 3 Franche-Comté
archives au sein de l'usine de meubles en kit de Parisot SAS à Saint-Loup-sur-Semouse / © France 3 Franche-Comté

La loi prévoit qu’après un licenciement la portabilité de la mutuelle du salarié se fasse pendant encore une année. Sauf qu’un « couac » entre Mallakof-Médéric et l’entreprise Parisot prive les salariés licenciés d’une couverture sociale.

Par Vanessa Hirson


Suite au redressement judiciaire de l’entreprise Parisot à Saint-Loup-sur-Semouse, les 119 salariés licenciés ne seraient plus couverts. Mallakof-Médéric a dénoncé le contrat juste après le PSE, le plan de sauvegarde de l’emploi. Les ressources humaines de chez Parisot auraient donc renégocié par téléphone. Les deux se seraient mal compris : Mallakof-Médéric accepterait de poursuivre les contrats jusqu'au 31 décembre 2020 mais dans les négociations, les salariés licenciés auraient été oubliés ! Seuls les salariés en place peuvent en bénéficier.

" On s’en est aperçu huit jours après. Je suis allé voir un juriste puis la directrice des ressources humaines mais c’est compliqué " avoue Philippe Brocheré, délégué CGT chez Parisot.

Pour l’heure, selon ce syndicaliste, des discussions sont menées entre les ressources humaines et Mallakof-Médéric.


Pas de mutuelle, pas de salaire non plus !

Selon le syndicaliste, " un couac" pour les mutuelle et un " je prends mon temps " pour le versement du solde tout compte. Depuis le 19 décembre, les salariés licenciés ne touchent pas leur salaire. Certes, Parisot n’est pas hors la loi puisque l’entreprise dispose de deux mois pour verser les sommes. Mais en attendant, 119 salariés sont dépourvus de mutuelle et de salaire. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus