Eric Dupond-Moretti, ministre de la Justice : l'indépendance du Parquet est menacée, selon l'ancien procureur du Jura

Jean-Luc Lennon, ancien procureur de Lons-le-Saunier, dans le Jura, demande à être déchargé de ses fonctions. Il considère que la nomination de l'ancien avocat Eric Dupond-Moretti au poste de garde des sceaux peut porter atteinte à l’indépendance du Parquet.

Jean-Luc Lennon a été procureur de Lons-le-Saunier, dans le Jura, jusqu'en juin 2019
Jean-Luc Lennon a été procureur de Lons-le-Saunier, dans le Jura, jusqu'en juin 2019 © MAXPPP / Philippe Trias
Jean-Luc Lennon, ancien procureur de Lons-le-Saunier, dans le Jura, et actuel procureur de la République de Basse-Terre, en Guadeloupe, demande à être déchargé de ses fonctions. 

Selon lui, sa demande "est directement liée à la nomination d'Eric Dupond-Moretti au poste de garde des sceaux et à l’inquiétude que je ressens sur l’indépendance du parquet que je vois s'éloigner"

Jean-Luc Lennon considére qu'il ne pourra pas travailler sereinement : "Un procureur de la République a vocation à appliquer dans le ressort de sa juridiction la politique pénale qui est déterminée par le gouvernement qui est portée par le garde des Sceaux (...) le procureur de la République doit être aussi en conscience, en capacité de le faire avec loyauté (...) A partir du moment où vous estimez que les conditions ne sont plus remplies pour le faire (...) j'ai considéré que je ne serais plus un bon procureur de la République". 

Jean-Luc Lennon a ainsi expliqué sa demande au micro de la radio guadeloupéenne Radio Caraïbes International.

Le ministère de la Justice a réagi auprès de l'AFP en soulignant que, lors du discours de passation, Eric Dupond-Moretti avait expliqué "qu'il n'était en guerre avec personne."


Procès aux assises du Jura en 2018

Jean-Luc Lennon a été procureur de Lons-le-Saunier pendant 4 ans, jusqu'à juin 2019.

En 2018, à la cour d'assises en appel du Jura, il était l'avocat général, représentant du ministère public, dans le procès d'Ali Kaabouche. L'homme avait été condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'un brocanteur. Ses avocats étaient Patrick Uzan et Eric Dupond-Moretti.
 





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société police sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter