​​​​​​​Européennes 2019 : le Rassemblement National poursuit son ancrage en Bourgogne-Franche-Comté

Les élections européennes auront lieu dimanche 26 mai 2019 en France métropolitaine. / © Rama - Licence CC by Wikimedia Commons
Les élections européennes auront lieu dimanche 26 mai 2019 en France métropolitaine. / © Rama - Licence CC by Wikimedia Commons

Comme aux élections européennes de 2014, le Rassemblement national (ex Front national) arrive en tête avec 26,24% des voix à l'issue du vote de dimanche 26 mai 2019. L’extrême droite devance la liste LREM-MoDem soutenue par le président de la République et menée par Nathalie Loiseau (20,39%).

Par B.L. avec AFP


Le Rassemblement National est en tête dans les  8 départements de Bourgogne-Franche-Comté : Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne et Doubs, Jura, Haute-Saône et Territoire de Belfort.

 

Le RN arrive en tête en Bourgogne-Franche-Comté


En 2014, le Front National avait largement battu l'UMP en Bourgogne : le FN avait obtenu 27,09% des suffrages contre 22,66% à l’UMP.
C’était aussi le cas en Franche-Comté (28,81% contre 23,10%). A l’époque, le Parti socialiste était arrivé troisième dans les deux régions devant le MoDem.


 


Cinq ans plus tard, le parti frontiste arrive de nouveau en tête avec 26,24% des voix. Le score obtenu dimanche par le RN en Bourgogne-Franche-Comté est même supérieur à celui obtenu par Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle de 2017 (25,09%).

Mais, ce qui a changé, c'est la débâcle de la droite traditionnelle : la liste Les Républicains (ex UMP)) n'est plus qu'en quatrième position (9,67% des voix).
La deuxième place est désormais occupée par La République en marche (LREM), qui n’existait pas à l'époque. Le parti présidentiel est à la peine avec 6 points de moins derrière le RN   

 

 

Le Rassemblement National progresse dans les zones rurales 


La Bourgogne-Franche-Comté suit la tendance nationale : la liste écologiste de Yannick Jadot prend la troisième place (11,61%) devant celles de François-Xavier Bellamy (LR, 9,67%), de Manon Aubry (LFI, 6,3%) et de Raphaël Glucksmann (PS/PP/ND, 5,58%).


C’est dans des zones rurales que l’extrême droite a fait ses plus gros scores. C’est le cas notamment en Haute-Saône (32,79%) où la liste LREM n'a obtenu que 16,57% des voix.

Le RN est aussi largement en tête dans l'Yonne (31,85%) la Nièvre (28,01%) et le Territoire de Belfort (27,11%).

Dans les grandes villes, le LREM résiste à la poussée du RN.

A Dijon, par exemple, la liste de Nathalie Loiseau est arrivée largement en tête (25,56%) et le Rassemblement National (15,28%) a même été dépassé par les écologistes (16,72%).
C’est aussi ce qui s’est passé à Besançon, où LREM (24,02%) domine Yannick Jadot (EELV, 18,63%) et Jordan Bardella (RN, 14,39%).


 


 

4 eurodéputé(es)  représenteront la Bourgogne-Franche-Comté au parlement européen 


Anne-Sophie Pelletier, syndicaliste CGT du Jura, et le Belfortain Christophe Grudler (MoDem) entrent au parlement.

En Bourgogne, deux Saône-et-Loiriens sont élus : Arnaud Danjean, eurodéputé sortant LR, et l'éleveur de charolaises Jérémy Decerle (LREM).

 


 

Selon les résultats définitifs communiqués lundi matin par le ministère de l'Intérieur, la liste du Rassemblement national de Marine Le Pen devance de 0,9 point la liste LREM-MoDem soutenue par le président Emmanuel Macron (23,31% contre 22,41%.

Les deux listes obtiendront le même nombre (23) de députés élus au Parlement européen après la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus