• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

FC Sochaux: une élimination pleine de promesses

Christopher Dilo vient de repousser une frappe de Falcao mais ne peut rien contre la reprise de volée de Moutinho. L'AS Monaco égalise à moins de 10 minutes du coup de sifflet final / © Max PPP Lionel Vadam
Christopher Dilo vient de repousser une frappe de Falcao mais ne peut rien contre la reprise de volée de Moutinho. L'AS Monaco égalise à moins de 10 minutes du coup de sifflet final / © Max PPP Lionel Vadam

Le FC Sochaux a tenu tête à l'AS Monaco hier soir en quarts de finale de Coupe de la Ligue. Malgré l'élimination (1-1, 3-4 tab), la prestation livrée par les joueurs d'Albert Cartier est de bon augure pour la suite. Pas de doute, le FCSM est taillé pour jouer la montée en Ligue 1.

Par Jérémy Chevreuil

La série continue


Cela n'a l'air de rien, mais le FCSM est invaincu depuis deux mois, et vient d'enchaîner son 7e match consécutif sans défaite. Monaco s'est qualifié certes, mais aux tirs aux buts. Statistiquement il s'agit d'un match nul. Surtout, après 25 jours sans match officiel pour cause de trêve des confiseurs, le FC Sochaux repart sur la même dynamique positive.

Un état d'esprit exemplaire


Bien sûr, le FC Sochaux n'avait pas grand-chose à perdre. Dernier club de Ligue 2 encore en course en Coupe de la Ligue après avoir éliminé l'Olympique de Marseille, les Francs-Comtois recevaient un cador de Ligue 1, deuxième du championnat. Les Sochaliens ont joué crânement leur chance, sans complexe, affichant de belles intentions offensives et une réelle solidarité en défense, quand il a fallu tenir. Leonardo Jardim a beau considéré que la qualification de Monaco est "méritée" (lire ici), Sochaux n'aurait pas volé sa place en demie. Pour le FCSM, le match a seulement duré dix minutes de trop.

Sochaux a de la réserve, sur le terrain et en tribune


L'absence conjuguée d'Adolphe Teikeu (sélectionné pour la CAN), Florian Tardieu (suspendu), Florian Martin et Jeando Fuchs (blessés) laissait craindre le pire aux supporteurs sochaliens. Mais les remplaçants, notamment derrière, ont tenu la dragée haute à la meilleure attaque de Ligue 1. Titularisé pour la première fois en équipe première, Ibrahima Konaté, 17 ans, a tenu la baraque en défense centrale, devant un Christopher Dilo transcendé en coupe. A l'issue du match, Albert Cartier savourait d'ailleurs le baptême du feu réussi du jeune défenseur, qui "met en valeur le centre de formation". Et puis, le FC Sochaux peut compter sur ses supporteurs, plus de 15.000 spectateurs hier et une très belle ambiance à Bonal, qui accueille 9 700 personnes en moyenne en championnat depuis le début de la saison


 

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus