Fête de la Musique : 6 rendez-vous à ne pas manquer en Bourgogne

La Fête de la Musique n'avait pas eu lieu l'an dernier. Certaines villes de la région n'ont pas souhaité jeter l'éponge une nouvelle fois. Malgré les contraintes sanitaires, elles ont concocté une programmation. Tour d’horizon.

Des concerts assis, avec une jauge maximale de 65%, couvre-feu à 23 heures dont on a appris il y a peu qu'il serait levé, respect des gestes barrières... Le protocole sanitaire de la Fête de la Musique, décrété par le gouvernement, est assez strict comme le rappelle ce tweet de la préfecture de Saône-et-Loire.

Ces contraintes ont pu décourager de nombreux villages et villes à organiser l’événement. Après les annulations de l'an passé, d'autres communes n'ont pas souhaité retarder les retrouvailles des musiciens et du public.

Dijon, six lieux, six ambiances

A Dijon, le lundi 21 juin, les artistes donneront rendez-vous dans des cours, squares et jardins. Six lieux pour six ambiances différentes de 18h à 22h30 :

  • Jardin Sainte-Anne, jauge limitée à 620 places assises, scène rock avec quatre groupes : The Hyb-D Project, Talers, Skunkes Eyes, The Nucleons Project
  • Cour de Flore, jauge limitée à 512 places assises, scène chanson française avec Yannick Rastamirouf et la marmaille en folie", Does with bobs, KODEINE et V.B.R" (Very Bad- Rimes)
  • Jardin d’Esterno, jauge limitée à 472 places assises, scène jazz avec notamment le Mainz Campus Quatuor
  • Jardin des Bénédictins, jauge limitée à 472 places, scène électro avec notamment Ganeo ou Olivier Gomez
  • Jardin Carrelet de Loisy, jauge limitée à 602 places, scène du Conservatoire de musique
  • Cour arrière de l’Hôtel de Vogüe, concert de poche chanson française pour 73 spectateurs avec le duo Confidence

En tout, ce sont 21 groupes ou propositions qui donneront le la à cette soirée.

Quetigny, un 21 juin festif et comopolite

Ce lundi 21 juin, dès 18h, les jembés claqueront, les tambours résonneront. Farafina Foli - 7 percussionnistes africains - vous proposeront un set hyper vitaminé. 

A partir de 19h, c'est dans le parc du château de la Motte, qu'on montera les décibels. Oddloops ouvrira le bal avec son hip hop influencé par jazz. Embarquement immédiat pour les Etats-Unis. Chamoun and the Afropicals nous fera voyager à nouveau avec leur patchwork de rythmes d'Afrique de l'Ouest, de l'Océan Indien et de Jazz Caribéen.

A partir de 21 h, cap sur la Réunion et l'espace Mendès-France pour se trémousser - tout en restant assis - avec le groupe de maloya Trans Kabar.

Là encore, prenez vos dispositions, les concerts sont assis, la jauge est limitée à 65%.

Mâcon, 3 jours de fête

A Mâcon, la Fête de la Musique investira l’esplanade Lamartine trois soirs d’affilée à partir de 20 heures : du samedi 19 au lundi 21 juin. La jauge est limité à 430 places assises.

Samedi, les spectateurs oscilleront entre sonorités brésiliennes avec le groupe Agua Viva, fruit d’une collaboration de longue date entre Marcos de Oliveira et sa fille Flora, rejoints par des musiciens d'autres horizons - et le trio rock franc-comtois Gliz qui vaut vraiment le détour. Vous serez sans doute séduit par leur son unique, né de l'association d'un banjo, d'un tuba et d'une batterie.

Dimanche, l’École Professionnelle des Arts de la Scène située à Mâcon rendra hommage à Serge Gainsbourg à travers un spectacle original, écrit et mis en scène par les professeurs et interprété par les étudiants. 90 minutes de chansons, de musique, de théâtre, de danse, de rires, d’émotions et de provoc autour du parcours de l'homme à la tête de chou !

Lundi, le public pourra s'immerger dans la folk douce et envoûtante de Lonny, avant de se dandiner - sur son siège -  avec le reggae coloré et engagé des Sherwood Brothers.

Chalon-sur-Saône, de la musique dimanche et lundi

La Fête de la Musique commencera l'après-midi du dimanche 20 juin dans le cadre intimiste du cloître Saint-Vincent avec Musique Pluriel, Arcadanse et le quatuor Divertimento de l'orchestre de chambre chalonnais. Ces concerts sont gratuits mais sur inscription au 03 85 90 50 90 en raison de la jauge limitée.

Lundi, c'est sur la place de l'Hôtel de Ville que la musique résonnera dès 17h. Et il y en aura pour tous les goûts puisque la maîtrise Saint-Charles côtoiera la pop rock de Jetlag, le ska festif de Yadeo ou les mélodies en français de Marie Harper. En tout, huit formations se partageront la scène. La jauge est limitée à 390 places assises.

Sens, 4 scènes en plein air

La Fête de la Musique aura également bien lieu à Sens le lundi 21 juin à partir de 18 heures. Pour offrir au public une palette large d'univers musicaux, quatre scènes sont proposées où se produiront huit groupes et formations locaux :

  • la cour du CEREP (Centre de recherche et d'étude du patrimoine), jauge maximale 40 places : Stand'art et Entrée des artistes
  • la cour de la Mairie, jauge maximale 40 places : Camelis et Nea
  • la cour de la Poterne, jauge maximale 90 places : FJ Evènement - Sedan Frédéric et Jeanne-Marie au chant - et Sambala
  • les Jardins de l'Orangerie, jauge maximale 35 places : Victor Julien-Laferrière et Sénon Street Band
  •  

Nevers, de la musique et des bulles (de BD)

Samedi 19 juin en fin d'après-midi, le jazz band du Conservatoire de musique et l'Orchestre d'harmonie municipale se partageront l'affiche aux Jardins du Musée de la Faïence de Nevers. Ce concert se fait sur réservation obligatoire au 03 86 68 44 60.

Le 21 juin, la médiathèque de Nevers se mettra également au diapason avec une exposition intitulée "Les bandes dessinées sont l'autre nom du rock'n'roll" et un concert blind test dont la jauge est fixée à 100 personnes.

Assouplissement du protocole sanitaire

En raison de l'évolution favorable de la situation sanitaire, Roselyne Bachelot a annoncé ce jeudi soir sur France Info, que « les mini-concerts dans les bars et les restaurants seront possibles» pour la Fête de la musique du 21 juin.  Les concerts spontanés dans la rue sont toujours interdits.

La ministre de la Culture a donc officialisé un assouplissement du protocole défini il y a neuf jours par son administration, dans la même veine que la levée du port du masque en extérieur ou la fin du couvre-feu à 23 heures dès le dimanche 20 juin.