• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Banque alimentaire : 35 ans de lutte contre le gaspillage

En Franche-Comté, la Banque alimentaire fonctionne grâce à 250 bénévoles. / © Florence Petit, France 3 FC
En Franche-Comté, la Banque alimentaire fonctionne grâce à 250 bénévoles. / © Florence Petit, France 3 FC

Depuis 35 ans, la Banque Alimentaire lutte contre le gaspillage et la précarité alimentaire. Un anniversaire qu'elle fêtera en juin prochain, y compris en Franche-Comté, où elle a été l'une des premières à ouvrir une antenne. C'était à Pont-de-Roide, en 1984.
 

Par Elisabeth Braconnier


Episode 1
On connaît les gilets orange des bénévoles de la Banque Alimentaire, pour les apercevoir une fois par an dans nos supermarchés, au moment où ils effectuent leur collecte annuelle... On sait moins comment fonctionne cette association, vieille de bientôt 35 ans, qui est une déclinaison à la française des "foods banks" américaines, qui ont vu le jour dans les années 60 outre-Atlantique. En Franche-Comté, la première antenne de la banque alimentaire est née en 1984 à Pont-De-Roide, dans le Pays de Montbéliard. Ce n’est qu’en 1987 que l’antenne du Doubs a été créée, à Besançon. Depuis, d’autres sites ont ouvert, à Vesoul et Pontarlier. Des sites dont tout le fonctionnement repose sur le travail des bénévoles. Ils sont 250 à assurer les collectes quotidiennes des invendus des supermarchés, le tri, la préparation et la livraison de l'aide alimentaire à leurs associations partenaires. 
 
Banque alimentaire, épisode 1 : le ballet des bénévoles
Reportage Elisabeth Braconnier, Florence Petit, Pierre Mayayo, Joe Gutleben. Montage Marie Loir. Mixage Sébastian Linozzi. Avec Philippe (Bénévole), Isabelle Frérot (Employée de casse, Carrefour Chalezeule), Michèle (Bénévole), Odile (Bénévole) et Arnaud Hincelin (Délégué général Banque Alimentaire de Franche-Comté).

Episode 2
Depuis quelques mois, la Banque alimentaire du Pays de Montbéliard est propriétaire de ses propres locaux, où elle fournit chaque année des aliments à 6000 familles, via 16 associations partenaires et autant de CCAS. Comme toutes les banques alimentaires de la région, ses bénévoles collectent chaque matin les dons de nourriture des supermarchés du secteur. Depuis 2016, la Loi Garot sur le gaspillage alimentaire oblige en effet les enseignes de plus de 400 m2 à optimiser la gestion de leurs invendus. Dans le nord Franche-Comté, 23 magasins offrent ainsi leurs produits frais qui approchent de leur date limite de consommation à la Banque alimentaire.  
 
Banque alimentaire, épisode 2 : Montbéliard, précurseur en Franche-Comté
Reportage Elisabeth Braconnier, Florence Petit, Pierre Mayayo, Joe Gutleben. Montage Marie Loir. Mixage Sébastian Linozzi. Avec Fanny Bari (Responsable qualité informatique, Leclerc Héricourt), Mourad Boudebza (Directeur Leclerc Héricourt), Miguel Lamboley (Responsable des entrepôts, de l'approvisionnement et de la logistique, Banque Alimentaire de Franche-Comté), Joël (67 ans, bénévole depuis 7 ans) et Jean-Marie (85 ans, bénévole depuis 12 ans).

Episode 3
Chaque année, la Banque alimentaire de Franche-Comté permet à 27000 bénéficiaires de recevoir une aide alimentaire. Des bénéficiaires avec lesquels les bénévoles de la Banque ne sont pas en contact direct. Ce sont les associations partenaires de l’organisation qui se chargent de la distribution des aliments. En Franche-Comté, elles sont 80, de toutes les tailles, à distribuer 2800 Tonnes d’aide alimentaire par an. Une aide issue des collectes, de la ramasse dans les supermarchés mais aussi des stocks de produits « secs » fournis par l’Europe et l’Etat.
 
Banque alimentaire, épisode 3 : les associations partenaires
Reportage Elisabeth Braconnier, Florence Petit, Pierre Mayayo, Joe Gutleben. Montage Marie Loir. Mixage Sébastian Linozzi. Avec Philippe (Bénévole), Arnaud Hincelin (Délégué général Banque Alimentaire de Franche-Comté) et Alain (Cuisinier bénévole).
Episode 4
Chaque jour, la Banque alimentaire de Besançon fournit de la nourriture à une demi-douzaine d’associations, sur la trentaine qu’elle alimente toute l’année. Dans la capitale comtoise, c’est la Croix Rouge qui est son plus gros demandeur. L’ONG organise 4 distributions par semaine, au centre-ville et à Planoise, pour environ 1500 personnes. Qui sont les bénéficiaires de cette aide alimentaire ? Des étudiants, des retraités, des salariés pauvres, des familles,  des migrants, tous dans une grande précarité.

 
Banque alimentaire, épisode 4: les béneficiaires
Reportage Elisabeth Braconnier, Florence Petit, Pierre Mayayo, Joe Gutleben. Montage Marie Loir. Mixage Sébastian Linozzi. Avec Julien Courbet (Educateur spécialisé, Hôte de maison relais), François (Résident de la maison relais "les Amis du chalet"), Patrick (Résident de la maison relais "les Amis du chalet"), Pascal Louvet (Croix Rouge, Antenne de Besançon), Mickaël (Bénéficiaire de la Croix Rouge) et Claude Koesler (Président Banque Alimentaire de Franche-Comté).













 

Sur le même sujet

Feuilleton : portraits croisés d’une auberge familiale et d’un hôtel de luxe en Bourgogne (4/4)

Les + Lus