En Franche-Comté, le milan royal est en voie de disparition

Jean-Luc Flémal - BELPRESS / MAXPPP
Jean-Luc Flémal - BELPRESS / MAXPPP

Le milan royal, rapace qui vole au-dessus des vallées franc-comtoises, passionne les amateurs de nature. L'oiseau est malheureusement en voie de disparition.

Par Thibaut Martinez-Delcayrou

Le milan royal se meurt. D'une envergure d'un mètre cinquante les ailes déployées, il est reconnaissable à ses ailes rousses et ses tâches blanches. On en compte de moins en moins dans l'étendue du ciel comtois. S'il est menacé, c'est en partie à cause de l'état de l'agriculture aujourd'hui, estime Georges Linier. "Avec notre agriculture, l'explosion des campagnols, qui avait lieu tous les quinze ans, a lieu tous les trois ans."

Prédateur par nature, le milan royal "fait son travail de nettoyeur, rajoute ce bénévole de la ligue de la protection des oiseaux. Il est le premier à arriver et il consomme des proies empoisonnées." Le milan royal est aussi concurrencé par le milan noir et pâtit de la rarification de terrains céréaliers. Tous ces facteurs ont réduit les effectifs du rapace de plus de 30%. 

Le Milan royal
Georges Lignier, bénévole à la LPO / Céline Bonnemain, bénévole LPO - ANDRÉ Lucile - CASTAINGTS Florie
Plus de 6 000 milans royaux observés depuis août

Sa rareté attire les bénévoles de la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Regroupés sur les hauteurs d'un couloir de migration, ils comptent le nombre de milans royaux qui passent depuis le mois d'août dernier. En quatre mois, ils en ont rescencé 6641. Un joli score  pour cette espèce aujourd'hui protégée. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Côte-d'Or : focus sur l'emploi dans la filière viti-vinicole

Les + Lus