François Patriat peine à mettre le Sénat en ordre et En Marche!

François Patriat, le 6 janvier 2017. / © MaxPPP
François Patriat, le 6 janvier 2017. / © MaxPPP

François Patriat, l'un des tout premiers soutiens socialistes à Emmanuel Macron, voudrait constituer un groupe politique En Marche! au Sénat. Une mission difficile.

Par Tiphaine Pfeiffer avec AFP

En Marche! a obtenu la majorité des sièges à l'Assemblée nationale.
Prochain objectif électoral : le Sénat.

Alors que la chambre Haute sera renouvelée par moitié en septembre 2017, le sénateur François Patriat (un des premiers socialistes à rallier Emmanuel Macron) a décidé de créer un groupe politique.
Il a déjà adressé un projet de "Charte fondatrice de groupe sénatorial la République En Marche" aux élus qui pourraient être intéressés.

"Les défis rencontrés par le pays nous imposent de construire des majorités parlementaires fortes et stables, tant à l'Assemblée nationale qu'au Sénat afin d'accompagner efficacement l'action du président de la République et du Sénat" écrit M. Patriat.
Il ajoute que le groupe est ouvert "à tous ceux", qu'ils soient PS, LR centristes ou radicaux, qui "souhaitent porter les valeurs,
les principes et les propositions"
du nouveau Président de la République.

Mais il semble qu'une trentaine de sénateurs seulement soient prêts à répondre à son appel.
Les élus MoDem préfèrent constituer leur propre groupe tout comme les Radicaux. Les sénateurs socialistes préféreraient soutenir la majorité présidentielle sans faire partie d'un groupe En Marche!

Les élections sénatoriales

Le mouvement En Marche! présentera aussi ses propres listes aux élections sénatoriales du 24 septembre 2017.
170 sièges sur 348 sont à pourvoir. De quoi donner plus de pouvoir à la nouvelle majorité présidentielle,
même si les sénateurs sont élus par un collège de grands électeurs et reflètent souvent les élections municipales précédentes.

Sur le même sujet

Les + Lus