Grève du 9 janvier : près de 14400 manifestants en Bourgogne, la mobilisation reste élevée

Publié le Mis à jour le
Écrit par R. C.

Au 36ème jour de mobilisation contre le projet de réforme des retraites, les manifestations ont été suivies en Bourgogne ce jeudi 9 janvier. Les différents cortèges ont rassemblé près de 5000 personnes en Côte d'Or, 4330 en Saône-et-Loire, 3000 dans la Nièvre et 2000 dans l'Yonne.

Côte d'Or


A Dijon, les manifestants s'étaient donnés rendez-vous à 14 heures place de la Libération ce jeudi 9 janvier 2020. Près de 5000 personnes ont répondu à l'appel pour demander le retrait du projet de réforme des retraites.
 

 

Nièvre


A Nevers, le cortège s'est élancé un peu après 14 heures de la gare SNCF. Le parcours a emmené les manifestants jusqu'à la préfecture. Parmi eux, des cheminots, mais aussi des professeurs, des lycéens, des salariés du public et du privé et quelques gilets jaunes.
 


L'intersyndicale a revendiqué "plus de 5000" participants à ce rassemblement. De son côté, la police avance le chiffre de 3000 manifestants, qui ont défilé dans le calme. Une mobilisation équivalente à celle des 5 et 17 décembre. Les syndaicats ont réaffirmé leur volonté de voir le gouvernement retirer le projet.

"Il y a de vraies régression programmées", estimait ainsi la CGT, tout en demandant "une meilleure répartition des richesses". "Macron est le produit d'un système qui organise la régression pour le plus grand nombre en faisant des cadeaux aux plus riches, estime de son côté Pascale Bertin, pour la FSU. La modernité, c'est l'amélioration d'un système par répartition qui a fait ses preuves depuis plus de 70 ans !"
 


Du côté de FO, le syndicat déplore que "ce que nous promet le gouvernement, c'est de partir plus tard en gagnant moins. En 2020 comme en 2019, ils campent sur leur position extrémiste en jouant l'enlisement."

Les organisations syndicales comptent poursuivre la mobilisation. Un nouveau rassemblement est organisé ce vendredi à 17 heures devant la préfecture.
 

Saône-et-Loire

A Chalon-sur-Saône, la manifestation partie à 14 heures de la maison des syndicats a rassemblé près de 2500 personnes. Le cortège a emprunté les rues piétonnes du centre-ville, avec un arrêt devant le local de campagne du candidat LREM pour les prochaines élections municipales, Alain Rousselot-Pailley.

Le rassemblement s'est achevé sur le parvis de la gare par des prises de parole.
 



Syndicats et manifestants chalonnais ont dénoncé unanimement les "violences policières", lors de l'intervention des forces de l'ordre qui a fait 2 blessés devant le lycée Pontus de Tyard.

Dans le département, trois autres manifestations étaient organisées. Elles ont rassemblé 900 personnes à Mâcon, 830 à Montceau-les-Mines et 100 à Autun, selon les chiffres de la préfecture.
 

Yonne


Dans l'Yonne, environ 2000 personnes se sont mobilisées ce jeudi 9 janvier. Près de 1300 ont rejoint le cortège d'Auxerre, et entre 500 et 700 celui de Sens.