• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

A Montbéliard, Dole, Champagnole, les lycéens sont descendus dans la rue

Les lycées bloquaient ce matin les accès au lycée Duhamel. / © France 3 Franche-Comté : Laurent Brocard
Les lycées bloquaient ce matin les accès au lycée Duhamel. / © France 3 Franche-Comté : Laurent Brocard

Les syndicats lycéens appellent ce jeudi 6 décembre à une "mobilisation générale" et vendredi avec une manifestation à Paris. En Franche-Comté, à Montbéliard, l'ambiance est tendue. A Dole, les lycéens se sont rassemblés devant le lycée Duhamel. 

Par Sophie Courageot

Les syndicats de lycéens demandent l'abandon des réformes du lycée, du bac, de la voie professionnelle et de la loi ORE, introduite l'an dernier pour l'entrée à l'université et instituant la plateforme controversée Parcoursup.


A Montbéliard, selon nos confrères de l'Est Républicain, la tension est montée ce matin. Devant le lycée Cuvier des poubelles ont été incendiées. Les lycéens se sont rendus ensuite à la gare puis vers le centre ville ou une quarantaine de policiers ont pris place pour protéger le marché de Noël. La circulation des transports en commun a été interrompue sur le centre vile. Le retour à la normale s'est fait vers 11h30.

 


A Dole, une bonne centaine de lycéens se sont retrouvés ce matin devant le lycée Duhamel de Dole. Les élèves  bloquaient tout accès à leur établissement. 
Encadrés par des adultes gilets jaunes et par des membres de la FCPE, les élèves étaient aussi soutenus par quelques professeurs inquiets de l'uniformisation du baccalauréat et de la disparition des filières.
 
Dole : les élèves du lycée Duhamel bloquent leur établissement
Reportage F.Menestret, L.Brocard avec Yohan Lycéen, référent des "Gilets Jeunes" du Jura Fabrice Olivier Représentant Snes - FSU


A Champagnole, les lycéens et professeurs ont manifesté pacifiquement dans les rues de la ville. Plusieurs filières doivent être supprimées au lycée Paul Emile Victor. Munis de brouettes, ils ont symbolisé la "grande braderie du rectorat" qui met selon eux les options à la poubelle.
 
Elèves et enseignants refusent la fermeture de plusieurs options au lycée Paul Emile Victor de Champagnole. / © Léo di Pasquale - Lycée Paul Emile Victor
Elèves et enseignants refusent la fermeture de plusieurs options au lycée Paul Emile Victor de Champagnole. / © Léo di Pasquale - Lycée Paul Emile Victor


A Salins-Les-Bains, les professeurs du lycée de Salins seront en grève ce jeudi. Une importante délégation de professeurs et d'élèves du lycée de Salins doit rejoindre leurs homologues du lycée de Champagnole pour une manifestation qui doit partir de la mairie de Champagnole à 15h30.

A Lons-le-Saunier, les élèves appellent à un blocus du lycée Jean Michel durant toute la journée de vendredi.

Hier à Besançon, près de 400 lycées escortés par quelques gilets jaunes ont fait le tour des lycées dans une ambiance calme et bon enfant. 

Hier mercredi, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a mis en garde contre les incitations à manifester à destination des lycéens, affirmant qu'elles sont "une incitation à courir un danger grave". Après trois jours de mobilisation dans les établissements, le mouvement de contestation contre les réformes dans l'éducation a fait un blessé grave. Près d'Orléans, un lycéen a été blessé mercredi matin par un tir de lanceur de balle de défense. A Lille et Toulouse plusieurs interpellations et gardes à vue ont eu lieu après des mouvements devant certains établissements. 
 


 

Sur le même sujet

Réaction du maire de Vesoul à la chanson de Brel

Les + Lus