• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La halte fluviale de Deluz et celle du moulin Saint-Paul de Besançon hissent le pavillon bleu

© PHOTOPQR/NICE MATIN
© PHOTOPQR/NICE MATIN

Les deux ports de plaisance du Doubs ont été labellisés ce jeudi « pavillon bleu », symbole d'un environnement de qualité et d'une eau préservée. 

Par Adrien Gavazzi

C'est à Montréjeau (31), ancienne bastide de Gascogne, que le 33ème palmarès du « pavillon bleu », un label récompensant les plages, les lacs ou les rivières les mieux préservés, a été annoncé ce jeudi.

Parmi les 18 communes et les 9 ports de plaisance nouvellement labellisés, deux sont francs-comtois : la halte du moulin Saint-Paul de Besançon (25) et celle de Deluz (25). 

Et si vous faisiez halte à la Capitainerie de Deluz ?

256 000 euros ont été investis en grande partie par l'agglomération bisontine pour cette nouvelle halte. Tout semble avoir été prévu : douches, salle hors sac, locations de vélos à l'heure ou à la journée car la véloroute longe le Doubs à cet endroit. Il y a même des ateliers de découverte de la pêche.


Dans la région, seule la plage du grand lac de Clairvaux-les-Lacs (39) bénéficiait jusqu'à présent du pavillon bleu. Nous en parlions sur notre antenne dans le « Grand direct du midi », en juin 2014 : 



Depuis  sa  création  en  1985,  le  pavillon  bleu  est  symbole  d’un  environnement  de  qualité  et d'une eau  préservée : assainissement,  qualité  de  l’eau  de  baignade,  absence  de  rejets  polluants  dans  les  ports  de  plaisance,  etc.

Le  label  a  également  pour  objectif  de  sensibiliser  sur  la  préservation  de  la  ressource  en  eau.  Chaque  année,  de  nombreuses  activités  sur  la  thématique  de  l’eau  sont  menées  sur  les  sites  labellisés. 

Avec  506  sites  labellisés,  la  France  est  le  3ème  pays  avec  le  plus  grand  nombre  de  pavillons  bleus,  derrière  l’Espagne  (691  sites)  et  la  Grèce  (534  sites).

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus