Faverney (Haute-Saône) : la jeune femme retrouvée morte est décédée de cause naturelle

Publié le Mis à jour le
Écrit par Raoul Advocat

Une femme de 35 ans avait été retrouvée sans vie dimanche 6 septembre dans un appartement à Faverney, en Haute-Saône. Un homme de 60 ans était en garde à vue, le corps de la victime portait de nombreux hématomes. 

L’enquête menée par les gendarmes de Haute-Saône a écarté le caractère suspect de la mort de la jeune femme. Aucune trace de lutte n’a été retrouvé sur le corps de l’homme présent ce soir-là dans l’appartement avec la victime.

Une enquête pour homicide avait été ouverte après la découverte sur le corps de la victime de nombreux hématomes. L'homme et la femme avaient participé à une soirée fortement alcoolisée. 

Une mort suspecte dans un premier temps 


"Nous ne savons pas si les nombreux hématomes relevés sur le corps sont anciens, s'il s'agit de coups, si la jeune femme s'est blessée en se cognant. Elle ne semble pas décédée d'un coma éthylique, même si elle était très alcoolisée" avait indiqué le jour du drame, Emmanuel Dupic, procureur de la République de Haute-Saône. 

L’autopsie de la victime a finalement permis d’établir lundi 7 septembre que les traces retrouvées sur son corps, sont liées à des problèmes hépatiques. La victime souffrait depuis plusieurs mois de problèmes d’alcool, elle était également asthmatique a indiqué le procureur de la République de Haute-Saône. « La cause de la mort n’est pas connue, mais elle est naturelle, elle résulte d’une forte alcoolisation et d’un état de santé dégradé » a indiqué le Procureur de la République.


L'homme placé en garde à vue mis hors de cause



L’homme de 60 ans sera remis en liberté dans la soirée. Deux voisines l’ont entendu appeler les secours. À leur arrivée, la jeune femme avait été mise en position latérale de sécurité. Des analyses toxicologiques et anapathologiques sont attendues dans plusieurs mois pour connaître les raisons exactes du décès.

L'alerte avait été donné vers 1h30 du matin après que la victime ait fait un malaise. Elle n'avait pu être ranimée par les pompiers. Deux voisines qui participaient à la soirée avait quitté l'homme et la femme vers 23 heures. 

La jeune femme de 35 ans était suivie par le centre médico-social et vivait avec le RSA. Elle est décédée dans son appartement où les gendarmes ont retrouvé un nombre important de bouteilles d’alcool et un grand désordre.