• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Haute-Saône : une pétition rassemble 65 000 signatures contre “l'exploitation d'un ours” à Champlitte

Les spectacles de montreurs d'ours sont occasionnels lors des festivals médiévaux. / © MAXPPP
Les spectacles de montreurs d'ours sont occasionnels lors des festivals médiévaux. / © MAXPPP

Le spectacle d'un ours et de son dresseur, à l'occasion d'une fête médiévale à Champlitte (Haute-Saône), fait l'objet d'une pétition de la part d'une association pour la protection de la nature et de la faune sauvage. 65 000 internautes ont déjà signé le formulaire en ligne.

Par Antoine Belhassen

La festival "Retour au Moyen-Age", prévu le dimanche 11 août à Laffond, commune associée à Champlitte (Haute-Saône), connaît un soudain succès sur Internet. Mais pas pour de bonnes raisons... Un des spectacles des festivités, un montreur d'ours, fait l'objet d'une pétition en ligne qui a déjà rassemblé près de 65 000 signatures.

A l'instar de l'organisation et de la municipalité, le dresseur de "l'ours Valentin" est dans le viseur de l'association Aves France. Celle-ci lutte pour la protection de l'environnement et de la faune sauvage. Elle répertorie notamment tous les spectacles de ce genre qui nécessitent de nombreuses heures en cage de la part de l'animal.

"Il faudra s'en souvenir"


L'ours Valentin voyage, en effet, dans de nombreuses villes françaises au rythme des festivals médiévaux. Il y a dix jours, il était présenté au public de Ferrières-en-Gâtinais, dans le Loiret, puis s'est rendu à Trèbes (Aude) dans la foulée.

Depuis l'an dernier, l'association estime à 17 000 le nombre de kilomètres parcourus par l'ursidé.

"Certaines villes n'ont pas évolué depuis le moyen-âge. Pour leurs maires et les conseillers municipaux, il est tout à fait normal d'accueillir des spectacles ayant recours à des animaux sauvages, et notamment des montreurs d'ours. Les élections municipales approchent et il faudra s’en souvenir", explique l'association.

Une plainte a été déposée par le dresseur à l'encontre du président de l'association :
 

Sur le même sujet

Extrait film amateur du 8 septembre 1944 et témoignages ancien maquisard

Les + Lus