Courses de lévriers à Chambornay-Les-Pins : une compétition impressionnante pour le plaisir des chiens et des passionnés de poursuite à vue sur leurre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Menestret .

C'est une activité peu connue, impressionnante est menacée. Interdits de chasse depuis 1850, la Poursuite à Vue sur Leurre (PVL) permet aux lévriers d'entretenir leur instinct de chasseur. A découvrir ce dimanche toute la journée à Chambornay-Les-pins en Haute-Saône.

Il faut voir une fois dans sa vie une course de lévriers engagés dans une compétition de poursuite à vue sur leurre pour mesurer la motivation, et l'excitation des chiens.

Comment ça marche ?

Le principe consiste à recréer artificiellement les conditions d'une course du chien derrière le lièvre. Un leurre en plastique (qui jouera le rôle du lapin) est donc attaché au bout d'un long câble de 650 ou de 850 mètres selon les catégories. 

L'autre extrémité  est reliée à un treuil piloté par un opérateur qui va enrouler le câble à une vitesse variable pouvant parfois atteindre 70 km/h. Le faux lièvre se met donc en mouvement à des vitesses adaptées au rapprochement des chiens lancés à ses trousses.

Les chiens sont complètement excités lorsqu'on part pour une course. Ils ne pensent qu'à partir derrière le leurre à toute vitesse. C'est impressionnant de les voir parfois dépasser les 60 km/h pour essayer d'attraper ce qu'ils voient comme une proie. Il nous montrent vraiment qu'ils sont faits pour ça.

Michèle Guillotte, propriétaire de lévriers afghans.

Mais la poursuite n'est pas réalisée en ligne droite, des poulies sont implantées tout au long du parcours et elles donnent à la trajectoire du leurre un itinéraire complètement désorganisé. les chiens doivent donc anticiper ces changements de trajectoires s'ils veulent au terme du parcours être les premier à attraper le faux lapin.

Au départ 2 chiens sont alignés côte à côte et retenus par leurs maîtres qui vont les lâcher dès lors que le lapin va s'élancer devant eux. Des point seront attribués aux chiens entre autres en fonction de leur vitesse, de leur capacité d'anticipation des trajectoires et lorsqu'ils saisissent le leurre au terme de la course.

La compétition de Chambornay-Les-Pins, une épreuve importante au niveau international

Quarante-trois chiens sont inscrits à la compétition de ce dimanche. Les meilleurs d'entre eux se verront délivrer un certificat d'aptitude aux championnats internationaux de lévriers (Cacil), et pourront participer aux championnat du monde en Suède en 2023.

Toutes les espèces de lévriers seront représentées ;  Afghans, Podenko, Barzoî, Galgos Espagnols, Magyar, Whippets, Sloughis... Des chiens souvent méconnus et décriés et qui gagnent à être connus.

Ce dimanche, les courses se dérouleront de 9h à 11h30 et de 13h30 à 16h. Entrée gratuite, buvette et petite restauration sur place.

Des compétitions et des clubs canins en difficultés

Cette compétition de Chambornay-Les-Pins est organisée par les clubs "Bresse Franche-Comté Coursing" , "Coursing club Lorrain" et par le club des lévriers d'Afrique et de méditerranée (CLAMED) basé à Vregille en Haute-Saône. Un club local dont la vocation est davantage de faire participer ses adhérents à des expositions canines qu'à des compétitions sportives type PVL. Mais pour le secrétaire, les clubs qui peinent à trouver des bénévoles doivent s'entraider.

Pour les courses de poursuite à vue sur leurre, les pays voisins comme la Belgique ont le plus souvent 110 ou 120 chiens inscrits. En France, on peine a en avoir une cinquantaine, faute de moyens et de bénévoles.

Jean-François Abisse

Président du club des lévriers d'Afrique et de méditerranée

Le président du CLAMED est bien conscient du problème. Il manque des bénévoles dans les clubs canins et au fil des années il a aussi constaté une évolution des mentalités. Les lévriers, surtout les Aghans souffrent d'une image faussée de "chiens de salon" et certains maîtres privilégient les expositions de beauté plutôt que les course où le chien peut exprimer son instinct.

Une activité ouverte à toutes les races de chiens

Même si les compétitions officielles sont exclusivement réservées aux lévriers, les entraînements sont ouverts aux chiens d'autres races. Chaque propriétaire peut donc initier son animal, ou inscrire son chien lévrier, en prenant contact avec le CLAMED au 06.10.09.21.78

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité