Crash d'un Mirage basé à Luxeuil : deux morts

Un mirage de la B.A 116 de Luxeuil s'est crashé le 1er mars. Les causes du drame sont inconnues.

Par Régions

video title

Crash du Mirage: l'épave est en cours d'extraction

Un mirage 2000 de la base aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains en Haute-Saône s'est écrasé sur la commune de Saint Oradoux près Crocq, dans la creuse la nuit dernière. L'épave de l'appareil est en cours d'extraction

Les opérations se poursuivent pour dégager l'épave du Mirage 2000 N qui s'est écrasé mardi soir en Creuse, alors que les deux membres de l'équipage n'ont pas été retrouvés et que des fragments humains ont été découverts mercredi près du cratère. Les analyses de ces fragments humains découverts aux abords du cratère sont en cours.  Ce Mirage de l'escadron de chasse 2/4 Lafayette de la base de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) avait décollé mardi à 20H20 pour une mission "traditionnelle" d'entraînement au vol de nuit en très basse altitude, selon le Sirpa air. Le pilote, le capitaine Xavier Cazalbou et de son navigateur, le lieutenant Nicolas Papadacci-Stephanopoli étaient âgés tous deux de 30 ans. Les deux hommes comptent respectivement 1.000 et 900 heures de vol.
A 21H20, pour une raison inconnue, l'avion a disparu des radars au niveau d'Aubusson. Un second appareil volait en parallèle sur un trajet espacé de 4 km mais son équipage ne pouvait pas voir le Mirage disparu, selon la même source. Une enquête pour "recherche des causes de la mort" a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de l'air et au groupement de gendarmerie de la Creuse, avait indiqué mercredi le procureur de la République de Guéret Olivier Quérard, rappelant que "les conditions météo n'étaient pas bonnes" au moment du drame.

Sur le même sujet

Les + Lus