EN IMAGES. Quand le clocher d'une église de Haute-Saône s'envole dans les cieux !

Le clocher de l'église de deux villages de Haute-Saône a été déposé le lundi 17 juin 2024 pour être complètement restauré. Les communes de Cromary et Perrouse se partagent les importants frais de rénovation des extérieurs de leur église.

L'opération est délicate. Il a fallu environ trois heures pour soulever les 14 tonnes du clocher de l'église Saint-Mathias et le déposer dans une des rues de Cromary, l'un des deux villages de Haute-Saône qui se partagent l'entretien de leur église. "Il était temps de le faire, admet Philippe Kergoat, le retraité qui a coordonné les relations entre les deux villages pour préparer cette restauration. "Les corniches du clocher, poursuit-il, étaient dans un sale état avec des risques de chute". 

Le clocher sera ensuite transporté chez Toitures de Franche-Comté, une entreprise de Rioz en Haute-Saône spécialisée dans la restaurations de patrimoine ancien. "80 % des bois étaient dégradés" a constaté le chef d'entreprise Jean-Christophe Boucon. 


Les artisans qui interviennent sur ce chantier ont l'expérience des interventions sur des monuments historiques. 

Un chantier patrimonial

Les tuiles, typiques de la Bourgogne-Franche-Comté, seront refaites à l'identique par une tuilerie familiale qui a déjà travaillé pour les Hospices de Beaune ou l'Hôtel-Dieu à Lyon. Cette société a l'habitude de trouver des solutions techniques pour "tous les moutons à cinq pattes de la terre cuite". L'église Saint-Mathias a des tuiles vernissées et striées, ce qui n'est pas courant. 

À lire aussi => L'entreprise Blache installée à Loire-sur-Rhône : l'art de la tuile

Les travaux ont commencé en janvier 2024 et devraient se poursuivre jusqu'en juillet 2025. Le budget total des travaux de restauration est estimé à 880 000 euros et il ne restera à la charge des communes que 20% de cette somme. Le reste a pu être financé par des associations comme la Fondation du patrimoine ou la fondation de la sauvegarde de l'art français. L'État, la Région et le Département participent également au financement de cette restauration. 

Garder l'église au cœur du village

Des habitants ont tenu à photographier ce moment si particulier pour les villages. Déjà en 1983, se souvient Monique, sa mère avait participé au financement de la restauration de l'intérieur de l'église. Le monument a été inscrit au titre des monuments historiques en 2013. À l’intérieur, quelques objets sont classés au patrimoine historique. Les habitants tiennent à leur église. Plusieurs manifestations ont été organisées dans les villages pour collecter des fonds qui ont été reversés à la fon­da­tion du pa­tri­moine.

La restauration de l'église a fait l'objet d'une convention entre les deux communes . "Chacun paie sa part" précise à nos collègues Lilia Aoudia et David Martin, Jean Berger le maire de Cromary.  Ici, pas de querelle de clochers !

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité