VIDÉO. Meurtre d'Alexia Daval : “Pas un accident, c’est certain” selon l'avocat de la famille

Me Florand. / © France 3 Franche-Comté
Me Florand. / © France 3 Franche-Comté

L'avocat de la famille d'Alexia Daval, Me Florand, donnait une conférence de presse ce mercredi à 10h. Il a longuement expliqué la réaction et les sentiments de ses clients, la famille de la jeune victime décédée le 28 octobre 2017. Revisionnez la conférence de presse et découvrez-en les détails.

Par Sarah Rebouh

Après les aveux de Jonathann Daval, le père et la mère d'Alexia ont été mis au courant par Maître Jean-Marc Florand, leur avocat. "Les parents d'Alexia sont sous le choc. (...) Je ne pense pas du tout que mes clients aient pu l'anticiper." Ce dernier a décidé de donner une conférence de presse ce mercredi à 10h, depuis Vesoul. 

L'annonce des aveux du mari a été "un choc terrible" pour les parents, selon Maître Florand. "Ils ont perdu leur fille et aussi leur gendre. C’est comme un accident de voiture avec deux morts. Ils n'avaient pas de doute sur lui. Hier, c’était l’effet de sidération. Comment c’est possible ? Comment il pouvait y avoir une tension plus importante et qu’on ne l’ait pas vue ?" a détaillé l'avocat en début de conférence. 
 

"Une dispute violente qui a très mal tourné"
 

"Ce n’est pas un accident c’est certain, il faut être raisonnable, car quand Jonathann sera passé à des aveux complets on pourra constater que c’est tout sauf un accident. Un accident c’est : on se dispute, je vous pousse, vous tombez, malheureusement c’est fatal. C’est une dispute violente, qui a très mal tourné. Elle n'est pas tombée sur un coin de table. Ce n'est pas ça. Quand vous étranglez quelqu’un à mains nues, on ne peut pas dire que c’est un accident" a expliqué Me Florand.

"Comment après, ce gentil garçon qui a un téléphone, qui peut appeler médecin, pompiers, belle-famille... peut se lancer dans je déshabille ma femme et je la rhabille, je la transporte et je fais le veuf éploré" a commenté l'avocat, justifiant ainsi la stupeur de ses clients.
 

Revoir la conférence de presse


Meurtre d'Alexia Daval : conférence de presse de Me Florand du 31 janvier

 

"Une rumeur constante, depuis le début"


Jean-Marc Florand a précisé que ses clients ne nourrissent pas de haine vis-à-vis de leur gendre, qualifié de "gendre modèle" par le passé, notamment par le père d'Alexia. "Ils savent qu’il encourt la perpétuité, mais que surtout la comédie qu’il a défendue lui coûtera très cher dans l’esprit des jurés" a-t-il déclaré, ajoutant qu'"ils savaient qu’il y avait une rumeur qui était constante, depuis le début. Ce n'est pas du déni, c’est normal. Quand vous n’avez jamais rien remarqué et que quelqu'un fait partie de votre famille... Pourquoi on croirait que ce type là peut faire ça ?"

Alexia et Jonathann étaient donc "un couple en crise" qui dissimulait parfaitement les conflits au sein de la famille d'Alexia. Sa soeur n'a semble-t-il jamais eu de doute non plus, selon son avocat.

Alexia, qui ne serait jamais allée courir le matin de sa mort, souhaitait avoir un enfant et prenait un traitement hormonal. Les difficultés à procréer étaient au coeur de leurs disputes, selon Me Florand.

Ce dernier a également précisé que la confrontation entre les parents et Jonathann Daval n'a pas eu lieu.  À la question, la situation du couple et la personnalité d'Alexia peuvent-ils justifier de la violence exercée par Jonathann sur sa compagne ? L'avocat de la famille a répondu : "Une situation peut permettre de comprendre le passage à l'acte, mais ça ne peut pas être une circonstance atténuante."


Lire tous nos articles sur l'affaire Alexia Daval
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Médecin le jour, humoriste la nuit : les drôles de vies du docteur Laplante

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés