Cet article date de plus de 7 ans

Hommage et marche blanche en souvenir de l'assistante maternelle tuée par un voisin il y a un an

Près de 400 personnes ont voulu rendre hommage ce samedi à Marielle Paris. Les trois enfants de l'assistante maternelle ont créé l'association Amalthée Marielle pour faire voter une loi qui donne au maire et au conseil municipal le pouvoir de désarmer un individu dangereux.

durée de la vidéo: 02 min 01
La marche blanche de Malans



Un dépôt de gerbe a lieu sur le lieu du drame et les personnes ont marché vers le cimetière. La plupart d'entre eux portait un tee-shirt édité par l'association créée par les enfants de la victime. 
Le 31 janvier dernier, à Malans, un habitant du village tirait à deux reprises sur sa voisine, une assistante maternelle. Atteinte à la tête et au thorax, Marielle Paris décédait trois semaines plus tard, sans avoir repris connaissance.
Depuis ce drame, les enfants de l'assistance maternelle ont surmonté leur douleur en créant cette association. Un site internet, une page facebook, une adresse twitter @amalthemarielle ont été créés pour diffuser leurs messages.  Le 18 octobre dernier, ils tenaient leur première assemblée générale en annonçant le dépôt d'une proposition de loi le 30 novembre dernier. 

"Le but de notre association est de communiquer autour de cet événement afin que ce drame ne se reproduise plus. Nous sommes convaincus que ce drame aurait pu être évité, si l’arme de cet individu dangereux lui avait été retirée ou si un suivi psycho-social avait été opéré. Malheureusement, nous nous sommes tous retrouvés impuissants face à cette situation. Aujourd’hui, nous souhaitons présenter une proposition de loi à l’Assemblée Nationale. Afin que cette proposition ait le plus de poids possible, nous avons besoin qu’un grand nombre d’adhérents nous rejoigne. C’est pourquoi nous devons faire connaître l’association à travers l’organisation de différents événements." Association Amalthée Marielle

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage