Coupe du monde de football : son créateur est un Français, 6 choses à savoir sur Jules Rimet, le Haut-Saônois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Guillaume Petit .

L'ancien président de la FIFA et fondateur de la Coupe du monde est de Haute-Saône. Tout au long de sa carrière, Jules Rimet a défendu la professionnalisation du football et l'idée d'un sport rassembleur et ouvert aux plus modestes. Sa vie, son œuvre, en six points.

Il est né à Theuley, en Haute-Saône



C'est à Theuley, à environ 35 kilomètres de Vesoul, que nait Jules Rimet un 14 octobre 1873. Le village comptait en 2015 une centaine d'habitants, contre trois fois plus à sa naissance. Le jeune Rimet passe une partie de son enfance chez son grand-père Charles François Ramondot, agriculteur et meunier, propriétaire du moulin situé à la sortie du village, comme le rapporte le site de la mairie de Theuley. Il poursuit ensuite sa scolarité à Paris, où ses parents travaillent comme épiciers. Un mémorial a d'ailleurs été construit et inauguré en 1998 en sa mémoire dans le village. Et à Lavoncourt, un village voisin, un stade de football porte son nom.

Il aurait pu avoir une carrière d'avocat



Jules Rimet est un "élève appliqué" qui entame des études pour devenir avocat. Il se prend très vite de passion pour différentes disciplines sportives : le football mais aussi l'escrime et l'athlétisme. Le Haut-Saônois fonde un club omnisports et défend la professionnalisation du sport. Il prône un football fédérateur qui serait accessible à toutes les couches sociales de la population, loin de la vision aristocratique de certains sports à l'époque. C'est dans cette optique que Jules Rimet contribue à la fondation de la FFFA, la Fédération française de football. Après quelques péripéties, il en prendra la présidence en 1919. 

Source archives : - Pozzo Collection - FIFA Museum - Collection privée Yves Rimet - BNF Gallica ©France 3

Un conciliateur à la tête de la FIFA



Pour Jules Rimet, le football doit dépasser les frontières et tisser des liens entre les nations. C'est avec cette philosophie en tête qu'il est nommé président de la FIFA en 1921 après avoir contribué à sa création quelques années auparavant. Il restera à la tête de l'organisation pendant 33 ans. Pendant trois décennies qui seront marquées par un conflit mondial et des tensions géopolitiques très importantes, Jules Rimet œuvre pour l'unité des pays, et s'oppose notamment à la volonté des Britanniques d'exclure les pays vaincus à l'issue de la Première Guerre mondiale. 

Fondateur de la Coupe du Monde 



Au sortir de la Première Guerre mondiale, de nombreux pays ont quitté le navire de la FIFA. Jules Rimet pousse alors pour organiser une compétition mondiale afin de fédérer à nouveau autour des valeurs du football, sur le modèle des tournois olympiques. En 1928, la Coupe du monde est née. La première édition se déroulera deux ans plus tard en Uruguay. Une décision qui suscite des crispations. Le journal de l'époque L'oeuvre parle d'un effort de "propagande". Seules quatre équipes européennes feront d'ailleurs le déplacement : la France, la Belgique, la Roumanie et la Yougoslavie. 

Polémique



Le choix d'attribuer la Coupe du monde 2022 au Qatar n'est pas le premier à faire polémique. En 1934, c'est l'Italie de Benito Mussolini qui organise le Mondial. A l'époque, comme le rappelle France info, peu de pays veulent l'organiser. La compétition apparaît comme une publicité pour le régime fasciste, mais la Fifa est encore jeune et a besoin d'exister. Elle laisse donc de côté les questions ne relevant pas purement de sport. "Le Duce est très humain, et en suivant le match à ses côtés, vous n’auriez jamais cru être aussi près du maître suprême d’un grand pays", déclare alors Jules Rimet dans un entretien à Paris Soir. Cette Coupe du monde sera sans doute ce qui lui coûtera le prix Nobel de la paix en 1955. 

Forte personnalité



A plusieurs reprises, Jules Rimet n'hésitera pas à taper du poing sur la table afin de défendre sa vision du football et du sport professionnel. C'est le cas en 1942. La France est alors gouvernée par le régime de Vichy. Pour protester contre la volonté de ce dernier d’abolir le professionnalisme du sport, Jules Rimet démissionne de la présidence. C'est aussi tout un modèle économique qui en aurait été bouleversé. Il reviendra à ses responsabilités à la Libération. "Les sports sont un excellent moyen de propagande, de compréhension et d’entente entre les peuples", déclarait dans un entretien à L’Écho d’Alger le créateur de la Coupe du monde. A méditer.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité