Le meurtre de la réceptionniste du Mercure devant les assises de Haute-Saône

Christine Mathieu, 20 ans, a été retrouvée morte près de Luxeuil le 13 février 2009. Elle avait disparu quelques jours plus tôt en sortant de son travail. Le procès de son meurtrier présumé démarre ce lundi aux Assises de Vesoul. 

Par Faïza Garel-Younsi

13 Février 2009, le corps d'une jeune femme est retrouvé dans une forêt près de Luxeuil, visage contre terre, sous la neige. Il s'agit de Christine Mathieu, réceptionniste à l'hôtel Mercure de Luxeuil, disparue 5 jours auparavant.

Morte par étouffement

Les enquêteurs ont rapidement la certitude qu'elle a été étouffée. L'autopsie révèle en effet la présence de terre dans ses poumons. Des traces d'ADN sont également retrouvées sur son corps. Car la victime a eu des relations sexuelles avant d'être tuée. Mais il ne s'agit pas de l'ADN de son compagnon.

Le suspect identifié grâce à l'ADN

C'est d'ailleurs cet indice qui mène la Justice jusqu'à Yunis Merizak, l'homme qui sera sur le banc des accusés de la Cour d'Assises de Vesoul, ce lundi 14 avril. Il ne sera identifié qu'en avril 2011 lorsque son ADN est prélevé à la suite d'une affaire de viol.

Le Fichier National des Empreintes Génétiques permet de faire le rapprochement avec le meurtre de Christine Mathieu. Après avoir nié la connaître, le suspect admet avoir eu des relations sexuelles avec elle, consenties d'après lui. Son procès doit durer 5 jours, le verdict est attendu vendredi

Reportage de Pascal Schnaebelé et Ludivine Favrel

Meurtre de Luxeuil


Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus