Tests salivaires à l'école : Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education, en visite en Haute-Saône le 1er mars

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education, de la Jeunesse et des Sports, sera lundi 1er mars en Haute-Saône, dans le cadre du déploiement de la campagne de tests salivaires dans les écoles et lycées. Détails.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education.
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education. © Franck Dubray/MaxPPP

Le ministre de l'Education sera en Haute-Saône, et plus particulièrement à Lavoncourt ainsi qu'à Vesoul ce lundi 1er mars. Le but ? Accompagner et promouvoir la campagne de tests salivaires anti Covid-19 dans les établissements scolaires et notamment au Pôle éducatif de Lavoncourt. Il visitera aussi le lycée professionnel du Luxembourg à Vesoul dans le cadre du dispositif gouvernemental "Un jeune, une solution". 

Les élèves de la zone A (académies de Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon et Poitiers), sont les premiers à expérimenter le dispositif de tests salivaires permettant de dépister le coronavirus, annoncé officiellement le 22 février par le gouvernement mais mis en place en ce milieu de semaine dans certains établissements. À terme, 200.000 tests par semaine doivent être effectués dans les écoles. 

Le programme de Jean-Michel Blanquer  

10h : arrivée du ministre au Pôle éducatif de Lavoncourt
10h15 : échange avec les élèves qui se font tester, les personnels de l'école, les parents d'élèves présents et les personnels de santé présents
11h : point presse avec micros tendus

14h35 : arrivée du ministre au lycée professionnel du Luxembourg à Vesoul avec une visite de l'atelier de maintenance, une présentation du CFA académique et des parcours qui permettent de personnaliser et sécuriser les parcours
14h40 : rencontre avec des apprentis, maîtres d'apprentissage et des professeurs
14h50 : visites des ateliers de structures métalliques et de serrurerie métallique et soudage en présence d'élèves. Présentation du consortium e-greta et le projet DIALoG (innovations et applications oficielles pour les GRETA).
15h : Visite de la salle du dispositif Phare (phase d'accueil et de remotivation des élèves)
15h05 : Séquence sur la persévérance scolaire avec la professeure chargée de mission de l'établissement et des élèves qui bénéficient de l'accompagnement, puis échanges sur l'objectif des laboratoires de la persévérance scolaire de l'académie et le fonctionnement du PHARE.
15h25 : Point presse avec micros tendus
15h35 : Départ du lycée

Inquiétude du côté des enseignants et des syndicats

Selon nos confrères de OuestFrance.fr, une note interne transmise aux établissements tests concernant le dépistage du Covid-19 a provoqué l'inquiétude de certains enseignants et de plusieurs syndicats. Dans cette note, on peut y lire qu'"un personnel du laboratoire est présent sur chaque opération de dépistage" et qu'"il présente les modalités du dépistage et forme les personnels à la supervision du recueil des prélèvements".

Guislaine David, co Secrétaire générale et porte parole du SNUipp-FSU a réagi sur Twitter : 

Toujours selon nos confrères de OuestFrance.fr, le ministre Jean-Michel Blanquer a tenu a préciser que "le protocole prévoit que le prélèvement se fera toujours en présence d’un personnel de l’Éducation nationale pour ne pas laisser seul un élève avec un personnel de laboratoire"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société covid-19 santé