Vesoul : procès du transporteur d'ecstasy

Plus de 21.000 cachets d'ecstasy avaient été saisis le 21 février en Haute-Saône dans une voiture qui assurait une livraison de type "go-fast" depuis les Pays-Bas en direction de Besançon. Le procès du conducteur de 32 ans Wallid H s'ouvrait aujourd'hui à Vesoul. 

© Philippe Arbez
La drogue, des comprimés bleus en forme de "8" d'une valeur à la revente de près de 160.000 euros, était dissimulée dans une cache aménagée derrière une roue du véhicule.

La marchandise était destinée à être écoulée dans l'agglomération de Besançon.

Le conducteur de l'automobile, un homme de 32 ans domicilié à Besançon, a été interpellé à Luxeuil-les-Bains, dans la nuit de vendredi 20 février à samedi 21 février, à la suite d'une course-poursuite avec les douaniers qui avaient auparavant contrôlé la voiture "ouvreuse" du go-fast à quelques kilomètres de là.
Le multi-récidiviste est accusé de détention, d'importation, d'acquisition, et de transport de stupéfiant.

La saisie et l'interpellation résultent d'une enquête menée depuis fin 2014.

Reportage Tania Gomes et Philippe Arbez
durée de la vidéo: 01 min 35
Vesoul : procès du transporteur d'ecstasy

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice