111 animaux vivaient dans des conditions déplorables en Haute-Saône : la gérante du refuge condamnée pour mauvais traitements sur animaux

Publié le
Écrit par Vanessa Hirson avec Frédéric Buridant

Une quinquagénaire a été condamnée ce mardi 1er février à 6 mois de prison avec sursis pour mauvais traitements sur des animaux à Oiselay-et-Grachaux (Haute-Saône). Son procès s’était tenu début janvier devant le tribunal correctionnel de Vesoul, sans la prévenue, absente.

La condamnation est conforme aux réquisitions. La prévenue âgée de 52 ans a été condamnée à « six mois de prison avec sursis, à une interdiction d'exercer une activité professionnelle en lien avec l'infraction pendant cinq ans et à détenir un animal pendant deux ans. » Par ailleurs, les animaux qu’elle possède encore lui seront prochainement retirés et elle devra dédommager les parties civiles.

Une sentence à la hauteur du préjudice. Dans le refuge qu’elle possédait, situé à Oiselay-et-Grachaux (Haute-Saône), vivaient 111 animaux : chiens, chats, lapins et cobayes, dans des conditions sanitaires déplorables. « Il n’y avait aucun entretien, il y avait des excréments dans les cages, les animaux baignaient dans leurs urines, ils n’étaient pas nettoyés, ils n’avaient jamais vu la lumière et puis il y avait des rats » avait exposé Catherine Bertholde, avocate de l’association de défense des animaux Boules de Poils. 

Trois associations de défense des animaux dont la SPA, la Société Protectrice des Animaux, avaient porté plainte dans ce dossier. A l'audience l'avocat de la prévenue avait expliqué que certains animaux étaient âgés et donc en mauvaise santé, mais que ce n'était pas selon lui de mauvais traitement.