• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Courses hippiques : faire de sa passion un métier

Derrière les courses hippiques, de nombreux métiers associés à l'équitation. / © Matthieu Mercier
Derrière les courses hippiques, de nombreux métiers associés à l'équitation. / © Matthieu Mercier

Associer passion et métier, tout le monde en rêve. L’univers des courses hippiques fait partie de cette catégorie avec un vaste choix. Jockey, driver, premier garçon ou entraîneur. Il existe même un BTS dédié aux courses hippiques !

Par Nathalie Zanzola

Fer de lance de la filière cheval, le secteur des courses hippiques est particulièrement dynamique.
En Bourgogne-Franche-Comté, on compte 4 hippodromes. A Paray-le-Monial, Cluny, Vesoul et Vitteaux. 

Plus de 18 000 courses sont organisées chaque année sur les 246 hippodromes français. Et donc autant de professions moins visibles que les casaques multicolores des jockeys.
 

Les métiers des courses hippiques

© Gene Devine / unsplash
© Gene Devine / unsplash
♦ Le plus connu car le plus visible, c'est bien sûr le jockey ou driver.
Celui qui monte (ou drive) un cheval qui lui est confié par ses propriétaires. Le but : l’emmener à la victoire sur les champs de courses. 
Le jockey monte le cheval (galopeur ou trotteur)
Le driver conduit le sulky (trotteur attelé). 

♦ Cavalier d’entraînement, et lad-driver.
Ils travaillent dans les écuries de galop et le lad-driver dans les écuries de trot.
Ils forment et entraînent quotidiennement les chevaux sous la responsabilité de l’entraîneur.
 
© Jeff Griffith / unsplash
© Jeff Griffith / unsplash

L’entraîneur travaille des chevaux pour le compte des propriétaires. 
Il est responsable de la progression des chevaux et organise donc, le travail quotidien des cavaliers d’entraînement. 

♦​​​​​​​  Le garçon de voyage veille au bien-être des chevaux lors des déplacements ou sur les champs de courses.

♦ Le premier garçon assure la mise en œuvre des programmes d’entraînement.
Il est le responsable des équipes de palefreniers et cavaliers d’entraînement.
 

BTS Courses hippiques


L’AFASEC (Association de Formation et d’Action Sociale des Écuries de Courses) forme les futurs professionnels du monde des courses hippiques. 
En France, il existe 5 écoles des courses hippiques. Ces établissements proposent des formations accessibles dès l’âge de 14 ans, de la 4ème au Bac Pro.
 

Les écoles 


Ecole de Cabrières (Bouches-du-Rhône)
Dès la quatrième, l’Ecole de Cabriès accueille les jeunes pour leur permettre d’obtenir leur brevet.
Elle offre la possibilité de se former, en contrat d’alternance ou d’apprentissage, pour obtenir les diplômes suivants :
- CAPA LCE (Lad Cavalier d’Entraînement) en deux ans. 
- BAC PRO CGEH (Conduite et Gestion de l'Entreprise Hippique) en trois ans. 


L’école de Mont-de-Marsan (Landes)
L’École de Mont de Marsan accueille les élèves de la classe de 4ème  jusqu’au Bac Professionnel.
Tout au long de leur scolarité en alternance au sein d’une écurie de courses, les jeunes se préparent au :
Diplôme national du brevet à l’issue de la 3ème
- CAPA LCE (Lad Cavalier d’Entraînement) en 2 ans
- BAC PRO CGEH (Conduite et Gestion de l'Entreprise Hippique) à l’issue d’un cursus de 3 ans.

L’école du Moulin-à-Vent à Gouvieux (Oise)
L’École de Gouvieux accueille les élèves dès la 4ème et les prépare au brevet.
Elle propose, en contrat d’alternance ou d’apprentissage, de former les jeunes pour obtenir :
- CAPA LCE (Lad Cavalier d’entraînement) en deux ans
- BAC PRO CGEH (Conduite et Gestion de l'Entreprise Hippique) en trois ans
 
© Licence CC by Pixabay
© Licence CC by Pixabay

CFA  du domaine de Grobois – Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne)
Formation aux métiers de lad-driver, lad-jockey et driver jockey.
Bac Pro et formation adulte
Afasec de Grobois / © Afasec
Afasec de Grobois / © Afasec

L’école de Graignes (Manche)
A Graignes, les élèves sont accueillis dès la quatrième pour préparer leur brevet.
Les formations, en alternance ou apprentissage, permettent d’obtenir :
- CAPA LCE (Lad Cavalier d'Entraînement) en deux ans
- BAC PRO CGEH (Conduite et Gestion de l'Entreprise Hippique) en trois ans
- CAPA Adulte en 9 mois
 

 « Rêves de Gloire »


C’est à l’école de Graignes que Jean-Luc Desbonnet a réalisé le documentaire « Rêves de Gloire »
Ce film a suivi 4 ados qui vont se former aux métiers de lads, cavalier d’entraînement, driver et jockey de trot.
Faustine / © Gédéon Programmes
Faustine / © Gédéon Programmes
Faustine, Rémy, Axelle et Théo découvrent la réalité du monde du travail où les heures ne comptent pas et où le confort des chevaux passe avant celui des hommes.
© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

« Rêves de Gloire », c’est une immersion dans le quotidien de ces 4 ados, du ménage dans les boxes aux honneurs de Vincennes lors du Grand prix d’Amérique.

♦ Diffusion du documentaire
lundi 28 janvier 2019 après le Soir 3 sur France 3 Normandie ​​​​​​​

A lire aussi

Sur le même sujet

Fontaine-lès-Dijon : un incendie a fait un mort

Les + Lus

Les + Partagés