• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Drogue : un nouveau trafic démantelé en Haute-Saône et Territoire de Belfort

Une quinzaine de gendarmes lourdement équipés sont intervenus / © France3 Franche-Comté / Florence Petit
Une quinzaine de gendarmes lourdement équipés sont intervenus / © France3 Franche-Comté / Florence Petit

2,5 kilos de résine de cannabis et 56 grammes de cocaïne ont été saisis mardi 11 juin 2019 dans le cadre d'une enquête préliminaire menée depuis février par la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Lure en Haute-Saône.

Par Franck Menestret

Notre équipe Franck Menestret, Florence Petit et Karl Monnin ont pu assister à cette opération dans le cadre du tournage d'un futur magazine "Réseau d'Enquêtes" consacré à la drogue en milieu rural. 

Réveil difficile


Les cloches de l'église du village sonnent le début de l'opération. 
Il est 6 heures.
Une quinzaine de gendarmes, armés, casqués et lourdement équipés avancent rapidement et discrètement aux pieds de la bâtisse qui abrite plusieurs appartements.
Rapidement, les hommes du Peloton de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie (PSIG) pénètrent dans l'un des logements du premier étage. Non sans un certain fracas. La porte d'entrée vole en éclats sous les coups de bélier et les hommes, armes au poing, entrent en hurlant "gendarmerie, gendarmerie !".
Les gendarmes du PSIG sont équipés pour entrer par effraction dans les appartements du suspect. / © France3 Franche-Comté / Florence Petit
Les gendarmes du PSIG sont équipés pour entrer par effraction dans les appartements du suspect. / © France3 Franche-Comté / Florence Petit


La cible : un jeune homme de 20 ans


Depuis le début de l'enquête, en février, les hommes de la brigade de recherches ont ciblé un jeune homme, suspecté d'être à la tête d'un réseau de vente de drogue, de la résine de cannabis.
Il alimenterait le milieu rural autour de Champagney, et les lycées de la région luronne.

Réveillé brutalement au saut du lit avec sa compagne, l'individu n'a opposé aucune résistance. Il a immédiatement été placé en garde à vue et a assisté dans la foulée, à la perquisition de son domicile et de son véhicule. Sur place, les enquêteurs ne trouveront rien de significatif.


Une planque à Belfort


Au terme de l'intervention dans ce village d'un peu moins de 2000 habitants, les gendarmes quittent les lieux avec le jeune homme. Direction Belfort dans un lieu familial, fréquemment fréquenté par l'individu et suspecté de pouvoir être un lieu de cache de produits stupéfiants. 

Aidés d'un chien spécialisé dans la recherche de ce type de produits, les enquêteurs vont découvrir 2 kilos 200 de résine de canabis, et 56 grammes de cocaïne.

Le jeune Haut-Saônois plaçé en garde à vue pourrait dans les prochaines heures être présenté au parquet, pour être jugé en comparution immédiate. Inconnu de la justice jusque là, il risque une lourde amende et une peine de prison pouvant aller jusqu'à 10 années.


Autres interpellations à Belfort et Lyon-Villeurbanne


La compagne de l'individu principal a été entendue avant d'être libérée dans la journée, son degré d'implication dans le trafic reste à établir.

Deux individus ont également été interpellés dans la matinée, l'un à Belfort, l'autre à Lyon-Villeurbanne. Ils sont suspectés d'appartenir à un réseau qui serait géré par le jeune Haut-Saônois. 
 
Au total, près de 2.5 kilogrammes de résine de cannabis, et 56 grammes de cocaïne ont été saisis. / © France3 Franche-Comté / Florence Petit
Au total, près de 2.5 kilogrammes de résine de cannabis, et 56 grammes de cocaïne ont été saisis. / © France3 Franche-Comté / Florence Petit


Une "belle prise" pour les enquêteurs et pour le parquet

A la mi journée, ce mardi 11 juin, le procureur de la république de Haute-Saône, Emmanuel Dupic, se réjouissait de cette saisie.

"La drogue en Haute-Saône est un véritable fléau, les gendarmes traitent quasiment une affaire de stupéfiants chaque semaine dans le département. Mais des saisies qui dépassent les 2 kilos, même pour de la résine de canabis, nous en réalisons deux ou trois par an. C'est une belle prise et une belle satisfaction pour les enquêteurs. Une saisie qui montre une nouvelle fois que le département est très touché par ce fléau, pour plusieurs raisons : l'isolement, la pauvreté et surtout la localisation stratégique de la Haute-saône en plein coeur des routes de la drogue, situé entre la Hollande et l'Espagne. Nous nous réjouissons de cette opération, et continuons nos missions de lutte, notament par des contrôle quasiment systématiques, de consommation de produits stupéfiants au volant. Et souvent c'est cette procédure qui déclenche des enquêtes et des perquisitions, c'était le cas pour cette nouvelle affaire" a déclaré le Procureur. 

Sur le même sujet

Estivan Dimanche

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer