Haute-Saône : des chats ont-ils été empoisonnés au valium à Vaivre-et-Montoille ?

La police de Haute-Saône invite à la vigilance et à signaler tout comportement suspect après l'empoisonnement de plusieurs animaux sur la commune de Vaivre-et-Montoille près de Vesoul. 

© Gérard Houin - maxPPP

Les faits remontent à mercredi 20 janvier. Selon la police de Vesoul, une propriétaire a retrouvé son chat de 6 ans, prostré et paralysé.

La victime a déposé plainte ce 25 janvier au commissariat de police de Vesoul. Le chat été victime d'une intoxication neurologique au valium indique la police sur sa page facebook. L'animal a été pris en charge par un vétérinaireet placé sous perfusion pour éliminer le produit ingéré. Le chat d'un voisin a également été victime de cette même intoxication. Trois autres cas auraient été commis sur Vaivre-et-Montoille, selon les services de police qui invitent toute personne ayant des informations à contacter le 17 pour signaler tout individu suspect, en relevant le maximum de renseignements sur sa description physique et vestimentaire, ainsi que son moyen de locomotion le cas échéant. L'enquête est en cours.

La commune de Vaivre a été également lancé un appel à la vigilance. "Des chats ont été victimes d’empoisonnement. Les symptômes sont divers (convulsions, perte d’équilibre, état stone…) Il est essentiel de réagir rapidement en contactant votre vétérinaire et de porter plainte au commissariat" indique la mairie.

Le valium ou  Diazépam est un tranquilisant très utilisé. Il « est préconisé dans le traitement de l'anxiété lorsque celle-ci s'accompagne de troubles gênants, ou utilisé dans le cadre d'un sevrage alcoolique ». Il peut entrainer des effets secondaires comme des troubles du comportement, sensations d'ivresse, maux de tête, difficulté à coordonner certains mouvements. 

En juin 2020, une affaire de maltraitance de chats avait fait parler d'elle à Vesoul. 

Un homme de 39 ans avait été condamné par le tribunal correctionnel de Vesoul à 10 mois de prison avec sursis pour avoir volé, torturé et tué des chats près de Vesoul en 2019.

Entre mars et juillet 2019,  14 propriétaires de chats avait déposé plainte après la disparition de leur animal. Le suspect, sous curatelle renforcée était connu de la justice pour consommation de stupéfiants.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature faits divers