Lure (70) : Les gilets jaunes interpellés ont été remis en liberté

Dimanche 25 novembre vers 19 heures, six personnes ont été interpellées au moment de l'intervention des forces de l'ordre pour faire lever un barrage en Haute-Saône. 

Par S.C

Six personnes ont donc été interpellées hier soir. Quatre d'entre elles auraient refusé de se disperser après la sommation des CRS. Elles ont été placées en garde à vue pour entrave à la circulation et participation à un attroupement.

Ce lundi, ces quatre hommes ont été remis en liberté dans l'attente de la poursuite des investigations sur le rôle de chacun. Les quatre hommes âgés de 20 à 40 ans  seront reconvoqués ultérieurement par la justice indique le Procureur de la République Emmanuel Dupic.

En Haute-Saône, deux gilets jaunes seront jugés en février et mars prochain devant le tribunal correctionnel. L'un d'entre eux est poursuivi pour violences envers un gendarme et entrave à la circulation. Les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés le 17 novembre sur le point de blocage de Saint-Sauveur.

A Vesoul, une jeune femme organisatrice de plusieurs manifestations de gilets jaunes non déclarées en Préfecture sera également jugée en mars 2019 pour manifestation non déclarée et entrave à la circulation. 

Après les violences urbaines sur les Champs-Elysées, le mouvement des gilets jaunes s'organisent. Une "délégation" de huit "communicants officiels" des "gilets jaunes" a été créée ce lundi pour engager une "prise de contact sérieuse et nécessaire" avec les autorités et porter une série de revendications. La délégation adresse "deux propositions principales" au gouvernement : "revoir à la baisse toutes les taxes" et créer "une assemblée citoyenne" pour débattre de la transition écologique, de la "prise en compte de la voix des citoyens", de l'augmentation du pouvoir d'achat ou encore de la précarité. 



 

Sur le même sujet

Les + Lus