Cet article date de plus de 3 ans

Rencontre entre une Montbéliarde et une Tarentaise au salon de l'Agriculture

Elles sont face à face au rayon bovin dans le hall 1 du salon de l'Agriculture. A  droite Flèche la Montbéliarde, à gauche Jupette la Tarentaise. Deux laitières montagnardes aux caractéristiques bien tranchées. Battle.
Loïc Mariotte décrit les caractéristiques de la race Montbéliarde. Une laitière robuste qui n' a pas peur de l'altitude et du froid. "Une vache mixte productrice de lait et de viande". Il est aux côtés de Flèche, une Montbéliarde, elle produit plus de 30 litres de lait par jour. "Elle s'adapte à pas mal de milieux" ajoute Loïc salarié d'une ferme de Haute-Saône. La vache revient de l'enclos des concours. Les Montbéliardes sont classées deuxième vache laitière de France derrière la Prim'Holstein.




Juste en face Tony Ducrette énumère les caractéristiques de la vache tarentaise. Lui aussi a été formé pour devenir éleveur. "C'est une vache de montagne de la région du Beaufort, elle a des yeux cerclés de noir pour se protéger du soleil. Rustique elle est courte sur patte pour mieux escalader les talus. Elle a d'ailleurs des sabots particulièrement durs à corne noire."
Quand il question de la hauteur au garrot c'est la Montbéliarde qui arrive largement en tête. Un tiers plus haute.
Mais quand on parle de la teneur en matière grasse du lait. C'est la Tarentaise qui prend l'avantage.

La battle entre Jupette et Flèche.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
salon de l'agriculture agriculture économie