• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L'ancien patron du Medef régional Jean-Luc Piton en détention provisoire pour abus de bien social

Jean-Luc Piton est soupçonné d'abus de biens sociaux et banqueroute / © France 3 Franche-Comté
Jean-Luc Piton est soupçonné d'abus de biens sociaux et banqueroute / © France 3 Franche-Comté

Jean-Luc Piton a été placé en garde à vue mardi 26 juin. L'enquête est menée par la section de recherches de Besançon sous l'autorité du parquet de Haute-Saône. L'homme est soupçonné d'abus de bien social et de banqueroute. 

Par Sophie Courageot

Un patron qui tombe ? Jean-Luc Piton était à la tête du Medef de Franche-Comté. Le voilà placé en détention provisoire suite à sa garde à vue, pour éviter toute fuite à l'étanger. 

Jean-Luc Piton aurait détourné près de 300.000 euros ces dernières années de ces deux sociétés de Luxeuil-les-Bains (70), la société Bruno Richard spécialisée dans la broderie de luxe et La compagnie des Athelots.
 
Jean-Luc Piton en garde à vue.
Le chef d'entreprise et ancien patron du Medef Franche-Comté est soupçonné d'abus de biens sociaux et de banqueroute. Il aurait détourné sur ses comptes personnels près de 300.000 euros. Avec Emmanuel Dupic Procureur de la République de Besançon


Selon le Procureur de la République de Vesoul Emmanuel Dupic, l'homme a effectué une série de virements vers ses comptes personnels. 

En 2017, la société Bruno Richard est confiée à un mandataire judiciaire pour trouver un repreneur. Durant cette période de surveillance judiciaire Jean-Luc Piton aurait détourné des actifs de la société à son profit. 70.000 euros ont été transférés vers un compte lui appartenant, un compte à l'étranger à Oman. Il disposait de compte bancaire également aux Etats-Unis. 

Au printemps 2018, le repreneur de la société Bruno Richard a déposé plainte. Il avait constaté après le rachat que l'entreprise avait été vendue sans le fichier clients et les modèles de broderie. Une plainte avait été déposée. 

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus