• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Vesoul : l'ancienne gilet jaune Céline Roy sera jugée le 29 janvier pour outrage envers le Préfet

Céline Roy a été pendant plusieurs semaines leader du mouvement des gilets jaunes à Vesoul. / © France 3 Franche-Comté : Frédéric Buridant
Céline Roy a été pendant plusieurs semaines leader du mouvement des gilets jaunes à Vesoul. / © France 3 Franche-Comté : Frédéric Buridant

La jeune femme a été placé ce mardi 15 janvier en garde à vue à Vesoul. Elle est soupçonnée d'outrage contre un représentant de l'Etat. 

Par Sophie Courageot

La jeune femme commerciale et mère de famille est restée en garde à vue de 8h20 à 16 heures. Elle avait été convoquée il y a plusieurs jours, explique Emmanuel Dupic, Procureur de la République.

Céline Roy était entendue pour une vidéo publiée sur sa page Facebook. Une vidéo signalée aux autorités et dans laquelle on entend une voix dire : "Que tous mes amis qui sont potes avec le Préfet et qui sont sur son mon Facebook lui dise d'aller se faire enculer". La vidéo a été tournée sur un rond point lors d'une opération de démontage. 

Selon le parquet, la jeune femme a reconnu être l'auteur de cette phrase lors de sa garde à vue. La vidéo a été dépubliée au bout de 24 heures.

 

A l'issue de sa garde à vue, la jeune femme a été déférée au parquet. Elle est convoquée le 29 janvier devant le tribunal correctionnel. Elle encourt une peine d'un an de prison pour outrage sur une personne dépositaire de l'autorité publique. Elle risque également une amende de 15.000 euros. 

Ce n'est pas la première fois que la leader des gilets jaunes se retrouve en garde à vue. Mi-décembre, Céline Roy avait déjà été condamnée pour avoir bloqué des trains en gare de Vesoul pendant le mouvement des gilets jaunes. La jeune femme avait été condamnée à une peine de deux mois de prison avec sursis .

Pour le blocage de trois ronds points sur Vesoul, elle a également perdu 6 points sur son permis de conduire. 

Céline Roy a quitté le mouvement des gilets jaunes. Le 14 janvier, elle a annoncé rejoindre le mouvement de Jean-Luc Mélenchon La France Insoumise en vue de prochaines élections. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Double meurtre à Romenay : pourquoi Clément Guérin a-t-il pu quitter l’hôpital de Sevrey ?

Les + Lus