• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Vesoul : 2 mois de prison avec sursis pour la porte-parole des gilets jaunes

Céline Roy, porte-parole des gilets jaunes à Vesoul. / © Frédéric Buridant
Céline Roy, porte-parole des gilets jaunes à Vesoul. / © Frédéric Buridant

Céline Roy, l'une des organisatrices de la manifestation des gilets jaunes en Haute-Saône, a été jugée en comparution immédiate mardi 11 décembre à 13h, pour entre autres entrave à la circulation des trains et d'autres faits antérieurs. Elle écope de 2 mois de prison avec sursis.

Par SR

Les gilets jaunes de Vesoul ont passé la matinée et le début d'après-midi devant le tribunal. À l'intérieur, leur leader Céline Roy, l'une des organisatrices de la manifestation des gilets jaunes en Haute-Saône était jugée en comparution immédiate pour avoir entravé la circulation d'un train SNCF la semaine dernière.

Le procureur avait requis 8 mois de prison avec sursis. Elle écope finalement de 2 mois de prison avec sursis. Elle devra également verser une amende de 800 euros à la SNCF pour le blocage du train en gare de Vesoul. Céline Roy a décidé de mettre un terme à son action au sein des gilets jaunes de Haute-Saône. 

"Poursuivie également pour avoir bloqué trois ronds-points au début du mouvement, Céline Roy a perdu six points sur son permis, qui n'en comptait que six puisqu'elle l'a obtenu il y a moins d'un an" expliquent nos confrères de France Bleu.
 

"Je commence à déranger. Dans tous les cas ils vont bien voir que s'ils me gardent ce sera tout et n'importe quoi sur Vesoul. Si c'est ce qu'ils veulent, c'est ce qu'il se passera quoi. Je compte sur les autres gilets pour qu'ils continuent, et puis on n'arrêtera pas" avait expliqué la jeune femme, avant d'entrer dans le commissariat pour sa garde à vue.
 
Céline Roy était l'invitée de notre émission Dimanche en politique, dimanche 9 décembre. / © France 3 FC
Céline Roy était l'invitée de notre émission Dimanche en politique, dimanche 9 décembre. / © France 3 FC

Le ton se durcit avec les gilets jaunes en Franche-Comté. Dans le Doubs, un arrêté préfectoral déposé lundi soir interdit les manifestations des gilets jaunes dans le secteur commercial de Valentin, à Besançon. Depuis dimanche, plusieurs ronds-points de Haute-Saône ne peuvent également plus être occupés par des gilets jaunes. 

Les ronds-points concernés sont :
– Noidans-les-Vesoul (sur et autour du rond-point D457 – D13),
– Vesoul (sur et autour des ronds-points de la Vaugine et du Lac)
– Lure (sur et autour du rond-point de Roye),
– Arc-les-Gray (sur et autour du rond-point de l’Europe),
– Saint-Sauveur (sur et autour du rond-point de la zone du Bouquet),
– Gray (ronds-points des Hauts-Prés et de Sainte-Anne).
 

Sur le même sujet

La Charité-sur-Loire : que pensent les "gilets jaunes" de la lettre d'Emmanuel Macron ?

Les + Lus