Vesoul : perquisitions dans deux boutiques vendant du cannabis CBD

La police a saisi des produits dans deux boutiques de cannabis CBD à Vesoul / © Parquet de Haute-Saône
La police a saisi des produits dans deux boutiques de cannabis CBD à Vesoul / © Parquet de Haute-Saône

La police et le Procureur de la République de Haute-Saône ont mené les perquisitons ce mercredi 12 septembre. Les deux gérants sont placés en garde à vue.

Par S.C

Après Dijon et Chalon-sur-Saône,  la justice a donc effectué une nouvelle opération dans deux des nombreuses boutiques qui ont ouvert ces derniers mois pour vendre des dérivés de cannabis. 

Les boutiques perquisitionnées à Vesoul sont le  magasin « Green coffee », situé 58 boulevard du général De Gaulle et « Les vapeauteurs », situé 20 rue Paul Morel.

Les investigations ont permis d’établir que la boutique vendait divers produits susceptibles d’être interdits. Les perquisitions dans les deux boutiques ont permis la saisie d’un stock de divers produits, dont de l’huile, d'herbe dont ils étaient fait la promotion des vertus thérapeutiques du cannabis, indique le Parquet. 

 
Cette boutique située dans le centre ville de Vesoul a été perquisitionnée. / © Parquet de Haute-Saône
Cette boutique située dans le centre ville de Vesoul a été perquisitionnée. / © Parquet de Haute-Saône


A Vesoul, les deux gérants ont été placés en garde à vue pour les motifs de trafic de produits stupéfiants, commercialisation de produits vendus comme des médicaments, publicité de ces derniers et tromperie auprès de consommateurs indique le Procureur de la République Emmanuel Dupic. Ces boutiques vendent du cannabis CBD, un dérivé légal. Dans les boutiques de Vesoul, les produits saisis feront l'objet d'analyses. S'ils contiennent du THC aux effets psychotropes, ils seront considérés comme de la drogue interdite à la vente.

Cet été en Bourgogne Franche-Comté plusieurs magasins commercialisant des dérivés de cannabis ont fait l'objet de fermeture administrative car le cannabis vendu contenait bien du THC. Ainsi à  Dijon, trois boutiques ont du fermer.
Idem à Chalon-sur-Saône où la boutique Bestown a été placée sous scellés.

 

Qu'est-ce que le "cannabis légal" ?

"En France, le cannabis, par principe, est interdit. Il y a quelques dérogations qui sont des dérogations limitées", a rappelé le procureur de la République de Dijon, Éric Mathais lors de la fermeture d'une des boutiques en Bourgogne.

"On a le droit de vendre certains produits, à condition qu'il n'y ait pas de THC (delta-9-tétrahydrocannabinol, un composant du cannabis qui a un effet psychotrope).

Notamment, le CBD ou cannabidol (molécule issue du cannabis qui n’a pas d’effet psychoactif) n'est pas interdit à condition qu'il soit obtenu avec des parties autorisées de la plante, et à condition qu'il n'y ait pas dans le produit fini la moindre trace de THC. 

L'utilisation de la fibre, donc des tiges, et des graines est autorisée. Mais, l'utilisation de fleurs et de feuilles est tout le temps interdite."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Affaire Lionnet : le rappel des faits

Les + Lus