• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Vesoul : pour tout savoir du palmarès du Festival des cinémas d'Asie

Wang Xiaoshuai, président du jury international du 24e FICA / © wikipedia
Wang Xiaoshuai, président du jury international du 24e FICA / © wikipedia

Le Festival international des cinémas d'Asie (FICA) de Vesoul a décerné mardi soir son Cyclo d'Or au film du réalisateur philippin Zig Dulay, Bagage, qui examine le sort des travailleuses domestiques philippines et interroge les institutions sociales du pays.

Par Adrien Gavazzi

Le jury, présidé par le réalisateur chinois Wang Xiaoshuai, a décerné sa plus prestigieuse récompense à Bagage, choisi parmi neuf films inédits en compétition, en raison de « la douce intensité combinée à la représentation brute de la partie sombre du monde où vivent les travailleuses domestiques philippines », ont indiqué les organisateurs dans un communiqué.

Ce long métrage raconte le retour au pays de Mercy, alors qu'un nouveau-né est retrouvé dans la poubelle de l'avion qui la ramenait aux Philippines.




« On tente de comprendre à la fois la raison qui pousse des mères à abandonner leur enfant et comment un pays peut être aussi peut attentif au sort de ses travailleuses
à l'étranger »
, note son réalisateur Zig Dulay.

Le grand prix du jury international a été décerné à Goodbye Grandpa, du Japonais Morigaki Yukihiro, pour « sa beauté formelle et le point de vue original sur la dynamique d'une famille dysfonctionnelle traitant de la perte » d'un de ses membres et ses effets.

« Le premier film de Yukihiro Morigaki est teinté d'humour et réussit le fragile équilibre entre moments de douceur et de drame grâce à son formidable casting », a salué le jury dans un communiqué.



Taste of the rice flower, du réalisateur chinois Pengfei, a été récompensé par le prix du jury international pour la « belle réussite du conflit entre tradition et modernité, jeunes et anciens » qu'il représente. Ce film a également reçu le prix de la critique et le prix du jury Netpac (Network for the promotion of asian cinema) - ex aequo avec Mothers du Sud-coréen Lee Dong-eun.



Le Prix Inalco, offert par l'Institut national des langues et civilisations orientales, a récompensé Leaf of Life de l'Iranien Ebrahim Mokhtari pour « la justesse de la réflexion sur le rapport entre fiction et réalité, le questionnement anthropologique sur les traditions, et pour le charme onirique des images ».

Cette 24e édition du festival a attiré 32 500 visiteurs du 30 janvier au 6 février. Créé en 1995 par un couple de documentalistes français, Jean-Marc et Martine Thérouanne, le FICA est le plus ancien festival d'Europe consacré au cinéma asiatique, et le plus fréquenté.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus