Violences faites aux femmes : que prévoit le nouveau plan de lutte en Haute-Saône ?

Ce mercredi 25 septembre, le Préfet de la Haute-Saône, le Procureur de la république et la déléguée départementale au droits des femmes ont dressé le bilan et les perspectives du plan de lutte contre les violences faites aux femmes. 
Le préfet de Haute-Saône entouré du procureur de la république et de la déléguée départementale aux droits des femmes
Le préfet de Haute-Saône entouré du procureur de la république et de la déléguée départementale aux droits des femmes © France3/S.Poirier
"Les violences faites aux femmes restent un défi pour les pouvoirs publics et pour nous tous", c'est ainsi que le préfet de Haute-Saône, Ziad Khoury, introduisait ce matin la présentation du bilan et des prochaines mesures prises par les pouvoirs publics pour lutter contre les violences conjugales.

Lors de la conférence de presse, les autorités ont fait le bilan des faits de violences faites aux femmes relevés par la police et la gendarmerie dans le département : 

Que prévoit le plan de lutte contre les violences faites aux femmes pour 2018-2020 ?


Le 6ème plan de lutte contre les violences devra permettre de combattre la banalisation des faits, l'isolement des victimes et l'impunité des auteurs de violences conjugales. 

Dans cette optique, le représentant de l'Etat a évoqué différentes mesures que l'ensemble des acteurs de prévention et de sécurité entendent mettre en œuvre dans les prochains mois.
Pour cela, il faudra financer l'augmentation des places d'hébergement et de suivi au sein de la structure Eaux-Vives qui ne dispose aujourd'hui que de six lits.

Pour le volet répressif, le procureur de la république Emmanuel Dupic a rappelé "qu'un tiers des personnes écrouées à Vesoul le sont pour violences conjugales". Et l'alcool est présent dans 70 % des différents familiaux.

"Il y a des associations, des proches, des collègues, il faut que les femmes sachent qu'elles ne sont pas seules face à leur situation" a martelé Caroline Lopez-Guzman, Déléguée départementale aux droits des femmes et à l'égalité.
 
Violences faites aux femmes : interview Caroline Lopez-Guzman
Les numéros d'urgence
 
  • Police -Gendarmerie :  17 
  • Urgences médicales : 15
  •  
  • Hébergement d'urgence : 115
  •  
  • Numéro des femmes victimes de violences : 3919
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
femmes société justice violence conjugale violence faits divers