L' info des ados # 18 : Footballeuses à l'honneur

Footballeuses du Racing Besançon avant l'entraînement @Denis Colle
Footballeuses du Racing Besançon avant l'entraînement @Denis Colle

A moins de trois semaines de l'ouverture de la Coupe du Monde de football féminin, les élèves reporters du collège Victor Hugo de Besançon ont choisi de vous parler des footballeuses et de les mettre à l'honneur.

Par Catherine Schulbaum

Quelques jeunes filles et femmes commencent à jouer au football à Paris au cours de l'automne 1917. En  1921, elles disputent leurs premiers matches contre des garçons. Malgré leur succès, ces rencontres cessent dès l'année suivante à la suite du décès d'une joueuse en plein match.

La séparation des sexes s'impose et désormais, les filles ne pratiquent plus le football qu'entre elles. Mais à partir de 1941, considéré comme nocif, le football est interdit aux femmes et ne sera officiellement reconnu qu'à la fin des années soixante. C'est en 1969 qu'est organisée la première Coupe d'Europe et l'année suivante la Coupe du Monde...non officielle.

C'est dire le chemin parcouru par ce sport chez les filles. En 2015, en France, football et rugby sont les sports les moins partiqués par les femmes.
Aujourd'hui, la Fédrétion Française de Football compte 2,2 millions de licenciés dont 169.000 féminines. Parmi lesquelles 125.000 pratiquantes, 35.000 dirigeantes, 8.000 éducatrices et 900 arbitres.

Depuis la victoire des Bleues en Russie l'été dernier, le nombre de licenciées filles a augmenté de 15%....Gageons que la performance de l'équipe nationale qui jouera sur ses terres dès le 7 juin prochain donnera un sérieux coup de pouce aux chiffres dés la rentrée.
 

Regardez le reportage de la classe média

 
L'info des ados : les footballeuses au féminin
Reportage de la classe média, C.Schulbaum et D. Colle avec Claire Soline Terminale S Première STSS Etienne Thomas Conseiller départemental FFF chargé du développement du foot féminin Stéphane Barbeaux Responsable pédagogique et technique section sportive Lycée Pergaud Lena Nogueira Arbitre et joueuse Racing Besançon Christophe Fessy Entraîneur de l'équipe féminine du Racing Besançon


 

L'édito des ados

Dès le mois de septembre, après la victoire de l’équipe de France en Russie, nous avions proposé un reportage sur le football. À l’approche de la Coupe du Monde en France à compter du 7 juin prochain, l’idée de s’intéresser au football féminin est devenue une évidence.

Pratiqué dès le XIXè siècle au Royaume Uni, les premières équipes féminines se créent en France dans les années 20. Mais jugé nocif pour les jeunes femmes, le football féminin est interdit en France en 1941. Ce n’est qu’à la fin des années 1960 qu’il réapparaît avec la création d’équipe féminine dans plusieurs fédérations européennes.

Aujourd’hui, les femmes sont donc de plus en plus présentes dans le monde du football, et il y a de plus en plus de mixité dans l'ensemble des organisations. La FFF compte aujourd'hui près de 2,2 millions de licenciés près de 169 000 féminines dont 125.412 pratiquantes, 35.000 dirigeantes, 8.000 éducatrices et 900 arbitres. Le pourcentage de clubs proposant une formation en football aux jeunes filles est actuellement de 80%. Chaque année, le nombre de licenciées augmente de 10% (15% en septembre dernier).
Longtemps absents des écrans de télévision, les matchs féminins sont de plus en plus médiatisés.

Pourquoi la pratique féminine du football progresse ?

Pour avoir une réponse à cette question, nous avons tout d’abord assisté à l’entraînement des élèves de la Section sportive académique de football féminin du Lycée Pergaud de Besançon dirigé par Stéphane Barbeaux pour savoir :
Ce qui amène des jeunes filles à pratiquer du foot ?
Si elles appréhendent le jeu de manière différente des garçons ?
Si les filles et les garçons sont reconnus désormais de manière équivalente dans l’univers du foot ?
Comment s’effectue le recrutement des lycéennes qui intègrent la section ?
Combien avezvous de demandes ? Pour combien de places ?
Ensuite, Etienne THOMAS, conseiller technique départemental (District Doubs - Territoire de Belfort) responsable du développement de la pratique féminine pour connaître les actions menées la Fédération pour promouvoir le foot féminin ?

Enfin, Christophe FESSY, entraîneur de l’équipe féminine du Racing Besançon, évoquera avec nous son choix d’entraîner une équipe féminine et quelle est la différence majeure entre le foot féminin et le foot masculin ?
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus