Beaujolais : les vendanges ont débuté

Le ban des vendanges en Beaujolais a été fixé par arrêté préfectoral au vendredi 7 septembre 2012

Ce vendredi, on a commencé à récolter les raisins pour les vins rouges et rosés et lundi 10 septembre, ce sera au tour des raisins pour les vins blancs.

Saint-amour, moulin-à-vent, chénas … Les appellations du Beaujolais font partie de celles qui donnent traditionnellement le coup d'envoi des vendanges dans la région. Le vignoble, situé dans le nord du département du Rhône et sur quelques communes de la Saône-et-Loire, couvre environ 18 000 hectares, entre Lyon et Mâcon. Le beaujolais est produit à partir de deux cépages, le chardonnay pour les blancs et le gamay pour les rouges, le chardonnay ne couvrant que 2 à 3 % du vignoble.

Pour toutes les autres AOC de Saône-et-Loire, le ban des vendanges est fixé par les organismes professionnels de défense et de gestion. Dans ce cas, chaque viticulteur choisit lui-même le moment le plus approprié pour vendanger ses différentes parcelles de vignes au stade optimal.
 

Vendredi 07 septembre 2012 :
-AOC beaujolaises (vins rouges et rosés)
AOC Beaujolais
AOC Beaujolais Supérieur
AOC Beaujolais Villages
AOC Beaujolais + nom de commune
_____________________________________

Lundi 10 septembre 2012 :
-AOC beaujolaises (vins blancs)
AOC Beaujolais
AOC Beaujolais Villages
AOC Beaujolais + nom de commune

La récolte viticole 2012 s'annonce comme l'une des plus faibles de ces 10 dernières années selon le ministère de l'Agriculture. Dans certaines zones, le rendement pourrait baisser de moitié par rapport à une année normale.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité