Brochon : manif contre un collège vétuste

Les parents d'élèves ont organisé un mouvement de protestation mercredi 22 février 2012

Des familles inquiètes pour la sécurité de leurs enfants se sont rassemblées devant l'établissement ce matin. Elles demandent  la reconstruction du collège La Champagne, situé en Côte d'Or.

Plafonds qui s’effondrent suite à des infiltrations,  fuites d’eau sur des points lumineux, peintures qui s’effritent, salles mal insonorisées, un lavabo avec 2 robinets pour se laver les mains avant le repas pour 500 demi-pensionnaires, etc.
Ce sont quelques uns des points relevés par les parents d'élèves. Face à la vétusté des bâtiments, l'inquiétude grandit pour la sécurité des enfants. "Nous pensons qu’il est urgent d’agir avant qu’un accident ne se produise", déclarent les familles.


Le projet de construction d’un nouveau collège est à l'ordre du jour depuis plusieurs années. "Depuis 2006, soit depuis 6 ans, tous les travaux d'entretien et de rénovations élémentaires ont été interrompus dans l'attente de cette reconstruction, par soucis d’économie ? Et le projet de nouveau collège est à nouveau en poursuite de réflexion ! Pour nous, parents, la réflexion a assez duré", ont-ils écrit dans un courrier adressé au président du conseil général de Côte d'Or.

En décembre dernier, François Sauvadet a annoncé que le projet de chantier était suspendu.

"Le collège La Champagne n'est pas dangereux"

 
Dans un communiqué, le président du conseil général de Côte d'Or déclare qu'il ne conteste pas que "cet établissement doive être déconstruit et remplacé par un collège neuf".

"Malheureusement", indique-t-il, "l’appel d’offres lancé en 2011 s’est révélé infructueux. Certaines parties du chantier n’ont fait l’objet d’aucune proposition de la part des métiers du bâtiment, c’est l’ensemble du dossier qu’il faut revoir. La  procédure se poursuit conformément aux exigences de la loi", assure François Sauvadet. "Le conseil d’administration du collège dans lequel siègent les représentants des parents d’élèves continuera à être régulièrement informé de l’avancement de cette dernière. Le conseil général est d’ailleurs prêt à recevoir une délégation de parents d’élèves", poursuit-il.

Par ailleurs, "la dernière commission de sécurité a donné son autorisation sans réserve à la poursuite de l’accueil : le collège La Champagne n’est pas dangereux", conclut François Sauvadet.