Dijon : une voiture de police fauche 3 lycéennes

Trois jeunes filles ont été blessées, dont l'une grièvement, lors d'un accident mardi 15 mai 2012

L'accident a eu lieu un peu avant 8 h du matin, alors que les lycéennes se rendaient en classe. L'une d'elle est toujours dans le coma et son pronostic vital est engagé.

Le véhicule de police impliqué dans l'accident se rendait sur les lieux d'une intervention, une défenestration. Il avait activé sa sirène et son gyrophare. Arrivé à un carrefour, il a grillé un feu rouge et est entré en collision avec un Citroën Picasso qui, lui, passait au vert. Lors du choc, le véhicule de police a été projeté à quelques mètres et il a été heurter trois jeunes filles qui étaient sur le trottoir.

Une enquête judiciaire est en cours pour établir les circonstances précises de l'accident. "Les analyses effectuées sur les deux conductrices (la policière et la femme qui conduisait l'autre véhicule) n'ont rien donné", a indiqué le procureur de la République de Dijon. Il en va de même pour l'audition de ces deux femmes, a-t-il ajouté. L'enquête, confiée à la police judiciaire, devra procéder à l'expertise des véhicules et des compteurs pour déterminer leur vitesse", a précisé le représentant du parquet.

De son côté, le syndicat de police SGP-FO a déclaré : "un véhicule de police en intervention, qui a activé sa sirène et son gyrophare, est totalement prioritaire". Mais, des témoins qui ont assisté à l'accident ont rapporté que le véhicule de police allait " très, très vite". Selon un couple de Dijonnais qui se trouvait juste derrière le Citroën Picasso, "la conductrice qui était au volant n'a pas eu le temps de faire quoi que ce soit, elle n'avait pas de marge de manœuvre".

Un véhicule de police a grillé un feu rouge

L'accident s'est produit vers 7h 40 du matin. Un véhicule de police, qui partait en intervention avec son gyrophare et sa sirène allumés, a brûlé un feu rouge. Il a alors été percuté par une voiture qui était  engagée dans le carrefour. Dans le choc, le véhicule de police a été projeté un peu plus loin et il a été heurter les trois jeunes filles qui s'apprêtaient à traverser.

Le choc a été très violent

L'accident s'est produit à un croisement situé à proximité immédiate du commissariat, quand le véhicule de police a brûlé un feu rouge.

Diaporama

Une enquête judiciaire est en cours

Une enquête a été confiée à la police judiciaire. Elle va consister à recueillir "des auditions de l'ensemble des témoins". Il y aura aussi des vérifications sur les véhicules et notamment sur leur vitesse, a déclaré le procureur de la République de Dijon.

Priorité aux véhicules d'intervention

"Selon la loi, un véhicule de police en intervention, qui a activé sa sirène et son gyrophare, est totalement prioritaire", a déclaré Christophe Fernandez, secrétaire départemental d'Unité police SGP-FO (premier syndicat de gardiens de la paix). "D'après les premiers éléments dont on dispose, le franchissement du feu rouge est carré", a-t-il ajouté.

"Les policiers allaient très, très vite"

Un couple de Dijonnais a assisté à l'accident qui s'est produit à l'angle du boulevard du Castel et de la rue Daubenton à l'heure où les élèves faisaient leur rentrée dans l'établissement un peu avant 8 h du matin. "On attribue tous les torts à cette conductrice qui est entrée en collision avec le véhicule de police, mais la scène à laquelle nous avons assisté n'est pas celle-là", déclare-t-il.