Dijon : Des militaires anglais à la BA 102

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

Un entraînement franco-britannique en vue d'un déploiement en Afghanistan débute lundi 3 octobre 2011.

Des militaires français et anglais participent à un exercice d'envergure internationale du lundi 3 au vendredi 14 octobre 2011. Objectif : préparer les forces aériennes et terrestres à un futur déploiement en Afghanistan.

Cet exercice EPIAS (Exercice de Préparation Interarmées à l’Appui aérien du Segment sol) est  organisé et conduit par le commandement des forces aériennes de Metz. Il se déroule du lundi 3 au vendredi 14 octobre 2011 dans la région du Valdahon, de Gray (70) et de Beaune (21).

 

Les entraînements s'articuleront autour de scénarios représentatifs des engagements rencontrés par les aviateurs et les troupes au sol en Afghanistan. Ces missions combinent l'intervention d'avions de combat à celle de divers commandos terrestres.



Des Alphajet de la base aérienne de Dijon prennent part à cet exercice au côté de Mirage 2000 D de la base aérienne de Nancy et de Rafale de la base aérienne de Saint-Dizier. A cette occasion, la base aérienne 102 "Capitaine Guynemer" reçoit des Hawks britanniques.

 

Côté terrestre, ce sont les hommes des commandos parachutistes de l'Air, accompagnés de leurs homologues britanniques et d’équipes de l’armée de terre qui interviendront.

La France fait partie de la coalition internationale qui est intervenue en Afghanistan en appui des Etats-Unis, après les attentats du 11 septembre 2001.



Selon le gouvernement français, et malgré l'opposition de plusieurs élus, la lutte contre le terrorisme international passera encore pendant plusieurs années par l’Afghanistan. Le transfert aux forces afghanes des tâches menées par la coalition internationale a commencé cette année. Ce transfert devrait s’achever  en 2014.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité