Cet article date de plus de 9 ans

Football : Auxerre défait par Nice 1-0

Les malheurs d'Auxerre, lanterne rouge du championnat, continuent avec une défaite à Nice samedi 21 avril 2012

Pour Auxerre (28 points), tout se complique terriblement alors que les Bourguignons restent à cinq longueurs de Brest, premier non relégable et à six de Dijon (16e).

Nice s'est péniblement imposé 1-0 face à Auxerre lors de la 33e journée de Ligue 1. Les Niçois ont décroché un penalty généreux face à une équipe réduite à dix puis neuf, après les exclusions de Oliech et de Boly. Auxerre n'a eu que ses yeux pour pleurer la grande naïveté de Rivieyran (36), amateur de 21 ans entré en jeu pour la première fois de la saison en remplacement de Dudka (17) insuffisamment rétabli.
 

Tout a tourné en faveur de Nice au cours de cette 33e journée, que ce soit au stade du Ray ou sur les pelouses empruntées par ses concurrents au maintien. Rivieyran offrait à Nice la solution à ses problèmes offensifs accrus par l'absence de Mounier (déchirure), sous forme d'un penalty.

A cela est venu s'ajouter l'exclusion directe du meilleur buteur bourguignon Oliech au langage sans doute trop vert (37). Entre l'ouverture du score grâce au penalty transformé par Monzon et leur supériorité numérique, les Azuréens ne pouvaient rêver meilleur scénario.

Les Bourguignons ont évité "la tremblote"

Dans la foulée de leur bon nul parisien, les Bourguignons avaient pourtant évité "la tremblote" et avaient essayé de profiter des pertes de balle d'un adversaire jouant très bas. Mais, la volée du gauche de Le Tallec, démarqué au second poteau par Oliech passait à côté (8), et la tentative de dégagement de Clerc sur un corner de Kossoko (17e) était repoussée par le poteau niçois.
 

Fait apparemment anodin, la sortie de Dudka, le latéral droit polonais de l'AJA aura finalement précipité la chute de la maison bourguignonne. Car les Niçois, assez pathétiques, n'ont jamais trouvé dans le jeu la formule percutante, y compris devant des Auxerrois réduits à neuf après l'expulsion du défenseur Boly (78, deux cartons jaunes) et qui ont été à deux doigts d'égaliser sur une frappe de Kapo juste au dessus (86).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aj auxerre