François Rebsamen vers de nouveaux horizons

Publié le Mis à jour le
Écrit par ES

Le sénateur-maire de Dijon prendra demain, mardi 4 octobre 2011, la tête du groupe socialiste au Sénat.

François Rebsamen succèdera alors à Jean-Pierre Bel qui est devenu samedi 1er octobre le premier président socialiste du Sénat. Jusqu’alors inconnu du grand public, Jean-Pierre Bel, élu de l’Ariège a été désigné par 179 voix, soit deux de plus que le nombre de sénateurs de la nouvelle majorité PS, PC, PRG, écologistes et divers gauche.

La prochaine étape de la nouvelle organisation du Sénat aura donc lieu demain. En effet, chaque groupe doit remettre à la présidence, avant 16h,  la liste de ses membres et sa déclaration politique.

Le groupe socialiste, lui, se réunit dans la matinée; à la sortie de la réunion vers 12h30, sauf surprise de dernière minute, François Rebsamen sera alors le nouveau président du groupe. Il est en effet le seul candidat.

L’édile dijonnais avait déjà laissé des indices sur ses nouvelles fonctions.

Ainsi, en marge du conseil municipal de la semaine dernière, il avait indiqué que ses activités parlementaires allaient lui "prendre plus de temps".

Les conseils municipaux de Dijon auront d'ailleurs lieu désormais le jeudi soir et non plus le lundi.

François Rebsamen, maire de Dijon depuis 2001, a été élu sénateur le 21 septembre 2008.

Cette journée électorale fut historique en Côte d’Or, puisque c’est la première fois de son histoire que le département envoyait deux socialistes à la Haute Assemblée (François Rebsamen et le président du Conseil régional François Patriat, le 3ème élu étant Alain Houpert, rattaché au groupe UMP).

Soutien de François Hollande comme Jean-Pierre Bel, François Rebsamen, 60 ans, prend donc de nouvelles responsabilités politiques nationales, à 7 mois de l’élection présidentielle.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité