L'AJ Auxerre s'incline 2 à 1 à Caen

Les footballeurs auxerrois ont raté l'occasion de s'éloigner de la zone rouge mercredi 22 février 2012

Auxerre, qui jouait un match en retard de la 22e journée de Ligue 1, a réalisé une très mauvaise opération. "On s'est fait aspirer", a déclaré Laurent Fournier, l'entraîneur d'Auxerre. "Mais, il faut continuer à se battre, à commencer par le match contre Saint-Etienne samedi."

Les Bourguignons avaient l'occasion de sortir de la zone de relégation lors de ce déplacement à Caen. Mais, les Normands ont renversé Auxerre (2-1) en cinq minutes. Caen renoue ainsi avec le succès à domicile après plus de trois mois d'attente et relègue un concurrent direct pour le maintien à six longueurs.

Cette rencontre aurait dû se jouer début février, à une époque où Malherbe n'avait plus gagné depuis le 6 novembre. Depuis, il a empoché une victoire à Lyon (2-1) avant de décrocher un point face à l'Evian-TG (2-2). Ce regain de forme s'est confirmé par ce nouveau succès obtenu notamment grâce à l'entrée en jeu de Kandia Traoré. Celui-ci a égalisé seulement trois minutes après son entrée en jeu à l'issue d'un long une-deux avec Nabab (71e).

Sorin crucifié d'un tir croisé des 20 mètres

Cinq minutes plus tard, Nabab, l'un des meilleurs Caennais sur la pelouse, profitait d'une balle généreusement offerte par Dudka pour crucifier Sorin d'un tir croisé des 20 mètres (77e). Cette perte de balle du défenseur polonais de l'AJA illustre les difficultés des Auxerrois. Car, l'AJA tenait sa première victoire à l'extérieur de la saison grâce à un but de Contout, qui reprenait de près un coup franc puissant de... Dudka, repoussé par Thébaux (61e).

Mais, les hommes de Laurent Fournier ferment rarement le jeu cette saison. Ils se sont fait prendre en contre, à l'extérieur et alors qu'ils menaient, et ont laissé échapper leur premier succès en Ligue 1 depuis mi-décembre. Une victoire serait venue confirmer les progrès entrevus lors des deux derniers matches (nuls face à Lorient et à Sochaux).

"On s'est fait aspirer"

Réaction de Laurent Fournier, l'entraîneur d'Auxerre :

"On était bien en place pendant une heure, on a marqué, et après on s'est fait aspirer. Sur l'égalisation, on a été naïfs. J'avais insisté sur le fait qu'il fallait protéger notre but, après en alignant sept défenseurs, je ne peux pas faire mieux... Mais en gardant la solidarité affichée pendant une heure, on prendra des points à l'extérieur. On a manqué d'expérience, il ne faut pas se laisser abattre mais continuer à se battre, à commencer par le match contre Saint-Etienne samedi."